Les chroniques de Zaïtchick

Tout ce que vous voulez savoir sur les Petits Formats et sur la BD populaire est ici.
Retrouvez également l'actualité des Fumetti en France, les projets des éditeurs sans oublier les fanzines dédiés.
De Blek le Roc à Akim en passant par Tex Willer, Mister No ou Zagor, c'est ici que ça se passe !!

Les chroniques de Zaïtchick

Messagepar zaitchick » Sam 23 Fév 2008, 17:18

Suite à une suggestion de Michel - maître 1er dan -(à qui l'on doit le titre de ce topic), j'ouvre donc un topic plus ou moins régulier sur divers sujets (BD, films, séries télé...) J'en profiterai pour regrouper différents posts que j'avais essaimé sur le forum afin de les remonter et de les rendre plus visibles. je compte ainsi alterner posts originaux et anciens.
Voilà. :D
Le premier sujet portera sur Eclipse Comics #1, Editions Arédit, avril 1987.

Image
Une couverture pas très belle, faut bien l'avouer...

[align=center]À suivre... :wink:[/align]
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar zaitchick » Sam 23 Fév 2008, 21:20

Sorti après l'arrêt de la version française d'Epic, Eclipse Comicsse présente sous la forme d'une brochure agrafée de format comic book.

Cette première livraison présente des signatures familières des lecteurs d'Epic : Paul Craig Russel par exemple, qui signe une adaptation de Salomé, d'Osar Wilde.

Le tétrarque a fait enfermer le prophète Jokanaan dans un puits. Il refuse de le faire exécuter en dépit de ses imprécations insultantes car il est persuadé qu'il est un saint-homme et qu'il redoute les conséquences de sa mise à mort.
Sa fille, Salomé, est fascinée par cet homme qui se refuse à elle.
Image

Salomé exécute alors devant son père, et à sa demande, la danse des sept voiles au terme de laquelle il devra exaucer un de ses désirs.
Image

En paiement, elle exige la tête du prophète ! Un vœu que le tétrarque se verra contraint de satisfaire.

L'adaptation d'un récit vénéneux inspiré par un épisode de la bible, servi par le graphisme maniéré de Russel. La meilleure pièce de ce numéro. Dommage que le récit soit coupé en trois parties.

L'Homme dans le brouillard est une histoire courte de Bob Curran et David Lloyd se déroule dans le Londres brumeux de l'époque victorienne. Un récit sombre et efficace.
Image

David Lloyd est l'illustrateur du [V For Vendetta d'Alan Moore, alors encore inédit en France. Son graphisme jouant sur les ombres et lumières sert l'ambiance de ce récit.
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar zaitchick » Sam 23 Fév 2008, 22:15

Suivent quelques cautionary tales, des récits de mise en garde à conclusion "morale" qui racontent comment les forces surnaturelles punissent ceux qui agissent mal. Trois récits qui semblent tout droit sortis de vieux EC comics :

Reine d'un jour de Steve Bissette (scénario) et Michael Gustovich (dessins.)
Une sortie à la plage qui prend une tournure dramatique. Un récit horrifique à la narration confuse. Laborieux.
Image

La Prière à l'école.

(Buzz Dixon, scénario-Jim Seed, dessins- Mike Gustovich, encrage)

Miss Kropatny veut imposer la prière à l'école communale en dépit de l'opposition du révérend (!) Kirkpatrick qui considère qu'imposer aux autres ses convictions religieuses est une mauvaise chose. Le maire, un individu falot, n'ose contrarier Miss Kropotny. Cette dernière ne soupçonne pas qu'elle va déchaîner la colère d'une divinité païenne...
Image

En ces temps de remise en question de la laïcité, un sujet d'actualité, assurément. C'est un récit lourdement didactique : "n'impose pas ta religion à autrui sinon il pourrait t'imposer la sienne". On appréciera néanmoins la référence à Lovecraft puisque c'est la colère de Yog-Soggoth qui démontrera les vertus de la séparation de l'Eglise et de l'Etat.


Les yeux dans le noir.
(Buzz Dixon, scénario - Glen Johnson, dessins - Jim Sainclair, encrage)
La petite Lyla fait de terrible cauchemar, la nuit, seule dans sa chambre. Un monstre la visite qu'elle seule semble voir. Pour la rassurer, sa maman lui offre son vieux nounours mais son père doute de l'efficacité de cette protection... Et pour cause, c'est lui le visiteur nocturne, et il a bien l'intention d'abuser de sa fille... Seulement nounours est là, et ça ne va pas se passer comme ça !
Image
Un sujet délicat, l'inceste, qui a le mérite d'être abordé mais qui est traité avec de gros sabots. Un intérêt néanmoins : le scénariste montre que le père reproduit les abus qu'il a subits étant enfant. Et lorsque le grand-père pense récidiver impunément avec sa petite-fille, la dernière vignette révèle que nounours veille encore.
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar zaitchick » Sam 23 Fév 2008, 22:33

Le revenant.
Une histoire courte de Scott Hampton.
Image
So what ?

Une nouvelle de Timothy Truman.
Image

Iniquité de l'Antiquité.
Une aventure de Mysta Mystralis, une Laser Eraser (sorte de police d'élite de l'espace.) Scénario de Pedro Henry (pseudonyme de Steve Moore) et dessins de Steve Dillon (bien avant Preacher, donc.)
Sur Sirus, un membre d'une expédition archéologique semble victime d'une entité inconnue qui a pris possession d'elle. A Mysta de la neutraliser avant que ne s'allonge la liste des victimes.
Image
Honnête récit d'action, peut-être plus "sexué" que la moyenne des comic books mais peu transcendant. On aperçoit au début de l'épisode le cyborg Axel Presbutton, un ex-jardinier devenu mercenaire après qu'une plante l'ait presqu'entièrement bouffé. Désormais, seule la pression d'un bouton situé sur son thorax peut provoquer une sensation d'orgasme chez lui.
Un personnage créé par Steve Moore et Curt Vile (alias Alan Moore) qui a eu une certaine popularité outre-manche (initialement apparu dans les pages du magazine Warrior.)


A noter, Octopus, un récit en trois pages, raconté en focalisation interne (c-a-d, raconté par un personnage) de Mindy Newall ,et Ron Lightburn dans lequel un homme réduit à l'état de légume se compare à poulpe à cause des nombreux branchements qui le maintiennent en vie.

Un premier numéro qui laisse un bilan mitigé. Si les histoires illustrées par Russel, Lloyd et Dillon sont plutôt agréable, les autres récits sont d'un niveau d'intérêt bien moindre. Eclipse Comics fait figure d'Epic au rabais (une impression renforcée par le format plus petit et le fait que seules six pages sont imprimées sur papier glacé...) La revue s'éteindra au bout du 2e numéro.

Une présence à éclipse, en somme.

:love1: <(Wow ! ça c'est de la chute.)
:rox: <(C'est le métier, p'tit, c'est l'métier.)
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar Zedder » Sam 23 Fév 2008, 23:20

l'histoire "le revenant" de Scott Hampton sera reprise plus tard dans
USA magazine en couleurs comme l' a déjà été un récit de Cholly et Gobmouche de A.Suydam de épic et peut-être d'autres (Pedro Henry apparaît au sommaire de plusieurs N°s de USA mag.)
Avatar de l’utilisateur
Zedder
Passionné(e)
Passionné(e)
 
Messages: 499
Inscription: Mar 19 Fév 2008, 22:03

Messagepar zaitchick » Dim 24 Fév 2008, 01:35

Zedder a écrit:l'histoire "le revenant" de Scott Hampton sera reprise plus tard dans
USA magazine en couleurs comme l' a déjà été un récit de Cholly et Gobmouche de A.Suydam de épic et peut-être d'autres (Pedro Henry apparaît au sommaire de plusieurs N°s de USA mag.)

Faudra que je regarde dans mes USA magazine alors.
Merci pour les précisions.
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Captain Fulgur

Messagepar zaitchick » Dim 24 Fév 2008, 10:47

Au hasard de mes pérégrinations dans le grenier parental, j'ai retrouvé une pile de Captain Fulgur, éphémère revue (11 numéros) créée par Dargaud pour surfer sur la vague des DA nippons en 1980. En couverture, apparaissait, non pas le héros de la revue, le Captain Fulgur, mais Albator qui y vivait trois aventures contre un seul épisode de la série "vedette" de la revue éponyme.

Image

Faut dire que le héros, animé par le studio (?) Five Stars, également chargé des épisodes d'Albator, avait vraiment une sale gueule.
Qu'on en juge :
Image

On ne s'étonnera pas qu'il n'ait pas marqué les générations, en dépit du patronage des héros de la télévision et de certains personnages de BD des années 70 (nous y reviendrons).

La revue, quant à elle, totalement orientée SF, mélangeait en un savant équilibre (?) des adaptations de séries TV (Albator, San Ku Kaï, dessiné par Pierre Frisano) et des BD "maison" (Captain Fulgur, Kronos par Fillipini et Dupuis, Le Maraudeur par Sanitas et Rossi), et des récits "complets" (mais boiteux) et des histoires "à suivre"...

D'ailleurs, ce post l'est aussi...
(Si c'est pas de l'enchaînement, ça coco...)

[align=center]To be continued...[/align] :wink:
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar zaitchick » Dim 24 Fév 2008, 12:08

Les aventures du Captain Fulgur commencent avec l'invasion des mondes habités par les Zombs et les Crobbs...
Image
Oui, ça fait peur. :sifl:

Notons que les Zombs et les Crobbs ne sont pas une création des Five Stars : les premiers apparaissent pour la 1ère fois dans Agar, une série de SF co-créée par Claude Moliterni (sc.) et Robert Gigi (dessins) pour le mensuel Lucky Luke (mars 1974) - cependant, seul Robert Gigi est crédité dans Captain Fulgur ; les seconds ont été aperçus dans des récits de SF dans le mensuel Pieds Nikelés.

Les Zombs, des robots grotesques, sont la création d'un vieillard dément nommé Toymaker. Ce sont des machines de guerre quasi-invulnérables, sauf à l'odeur des fleurs (!) qui saoulent leurs circuits et, curieusement, aux armes blanches...

Agar et Zara, les premiers adversaires des Zombs, viennent prêter main forte au Captain Fulgur :
Image

Si les Crobb ont conservé leur petite clef dans le dos (!) façon jouets de l'apocalypse, les Zomb, en revanche, ont perdu leur petite queue de rat...

Quant à leur créateur, il fait sa première apparition dans Luky-Luke n°3, mai 1974.
Image

A noter que la BD Agar avait fait l'objet d'un reportage pour l'émission Les Visiteurs du Mercredi et que les auteurs avaient été interviewés sur leur oeuvre. C'est d'ailleurs à ce moment que j'ai appris à prononcer le nom du méchant et sa signification.
Le look vieux crouton n'étant plus à la mode dans les années 80, le personnage a été transformé :
Image

Méchant masqué, hordes de robots, combats spatiaux, cela rappelle quelque chose, non ?

Comme dit précédemment, le Captain Fulgur n'a pas bénéficié d'une grande popularité : il n'apparaît qu'une fois en couverture sur 11 numéros, et encore, en compagnie d'Albator...

Une seconde aventure avait démarré sa pré-publication dans les pages du magazine avant son interruption...
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar michel » Lun 25 Fév 2008, 10:08

tres sympa ces articles qui nous font decouvrir des revues ou series meconnues ! (il est vrai que dans les 80' je courrais plus les filles que les revues bd) :wink:
Dernière édition par michel le Dim 11 Avr 2010, 12:19, édité 1 fois.
mes figurines Mon blog : http://michel3d.canalblog.com/
mes miniatures autos : http://mespetitesautos.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
michel
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2910
Inscription: Jeu 29 Avr 2004, 02:00
Localisation: Amiens

Messagepar zaitchick » Lun 25 Fév 2008, 10:46

michel a écrit: (il est vrai que dans les 80' je courrais plus les filles que les revues bd :wink:

Moi aussi.
Mais elles couraient plus vite que les BD. :sifl:
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Recyclage.

Messagepar zaitchick » Mar 26 Fév 2008, 00:04

Les Five Stars n'hésitent pas à s'inspirer des formules qui marchent pour nourrir les tribulations d'Albator...
Albator n'a pas eu la même popularité que Goldorak, loin s'en faut.
(A part pour des questions de droit, on se demande bien pourquoi on parle de génération "Albator" plutôt que de génération "Goldorak")
Est-ce pour cette raison que les Five stars ont cru bon de doter le Corsaire d'un Robot géant jamais vu dans le DA ?
Image
Le robot répondait au nom pittoresque de Brontosaur.
Il a été fabriqué par le docteur Moro (!) sur son île (!!), d'ailleurs l'épisode introductif s'appelait "L'île du docteur Moro" (!!!)
Heureusement qu'il ne possédait pas un ranch comme dans Dallas, sinon on aurait eu Moro Vache...
bien sûr, les Sylvidres avaient elles aussi leur champion, Piantak (gasp !)
Image
Par la suite, la série se poursuivra dans Téléjunior et ira braconner sur les terres d'Ulysse 31 en partant à la recherche de l'Olympe et en allant confronter Brontosaur à des cyclopes géants ou à des robots gladiateurs.
La preuve par l'image.
Image
(Bon, en fait, Brontosaur n'apparaît pas dans l'épisode avec le cyclope... En revanche, il rétame les robots galadiateurs de Sylvidra...)

La série recyclait pas mal et souffrait d'un manque de direction (de "lisibilité", comme on dit de nos jours) de la storyline... Il y avait deux fils ténus: les complots des Sylvidres (dès qu'il y a un truc qui cloche, elles sont dans le coup - comme les Envahisseurs, quoi) et les pièges ourdis par Vilak, le ministre de la guerre, voué à l'élimination d'Albator (mais qui se rachètera vers la fin, dans le DA.) Pas de réelle continuité entre les épisodes qui se suivent et se ressemblent.

En revanche, les albums Albator, produits par la même équipe, semblaient plus fidèle au DA.

On pique aussi dans l'animation japonaise... Par exemple :
Image
Image
J'ai déjà vu ce vaisseau quelque part...

Ou bien, dans les films de SF à succès : l'Atlantis est dévié de sa course par un message de détresse. Les trois scaphandriers envoyés sur place découvrent alors un vaisseau extra-terreste échoué et pénètrent jusqu'à l'habitacle où repose le pilote, victime d'aliens (!) hostiles - les Sylvidres, bien sûr...
Image

Quand au design des objets volants...
Image
Là-aussi, on a des références... :D
Image

(Dessin de Peter Elson.)
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Agence Euréka

Messagepar zaitchick » Jeu 28 Fév 2008, 23:01

Cet article avait été produit initialement pour le Webzine Darkzine.
Comme cela fait plus d'un an que je n'ai plus de nouvelle, je te le propose à toi, public chéri mon amour.

[align=center]Agence Eurêka.[/align]

Démarrée dans Pif Gadget n° 351 (novembre 1975), L’Agence Eurêka est une série sympathique, un peu (injustement) oubliée. La bande, co-créée par le scénariste Marco et le dessinateur Huéscar, met en scène une équipe de trois jeunes enquêteurs travaillant pour une organisation scientifique internationale, le S.I.P. (Service International de Protection), dont la vocation est de protéger le monde des usages dévoyés de la technologie.

Image

Les membres de l’équipe :

Elle se compose d’un physicien, d’une biologiste et d’un chroniqueur scientifique ;
Joost Noope est néerlandais. C’est un rouquin un peu soupe au lait et binoclard. Il fait une entrée en scène fracassante, au cours du premier épisode, au volant d’une pittoresque Volkswagen jaune…
Léna Jackson, la jeune et blonde Américaine se plait à taquiner ses mâles compagnons… Son esprit vif et ses qualités physiques en font un membre de l’équipe à part entière…
Enfin, le moustachu et débonnaire Félix Léonard complète le trio.

Tout ce petit monde pratique les arts martiaux (à la mode dans les années 70 – et dans le magazine du Docteur Justice !) et travaille sous la houlette du professeur Lepage, un savant paternel et ventripotent qui sert de courroie de transmission entre les services officiels et ses agents aux méthodes peu… orthodoxes !

Enfin, un personnage secondaire revient à plusieurs reprises… Il s’agit de l’irritant Samuel Cool II, héritier richissime et immature de la firme Popsoda (une boisson qui vous ronge la paroi intestinale aussi sûrement que l'enveloppe d'un canot pneumatique !) Ancien copain d’université de Léna, il est tout droit sorti d’un show psychédélique - coupe afro, pantalon pattes d’ef et grosses lunettes de soleil à rendre jaloux Elton John – et sera l’élément déclencheur de plusieurs récits mouvementés…

La série.

Les scénarii de Marco impliquent nos agents dans des histoires qui mêlent à la fois le policier et la prospective scientifique. En effet, la série est très en prise sur son époque : elle affiche des préoccupations d’ordre écologique (le naufrage de l’Amocco Cadiz date de 1975 et la raréfaction des ressources énergétiques est – déjà - un sujet d’inquiétude…

Aussi, aborde-t-elle des thèmes comme les catastrophes naturelles (Drôle de Zèbres à Zoug –Pif 352), les microbes « mangeurs » de pétrole ( Les Pigeons de Venise - Pif 386), les moteurs non polluants (Le vol du proto – Pif 431)…

Mais elle s’intéresse aussi à l’espionnage industriel (Silence de mort – Pif 361), au trafic d’armes (Opération : Bas les armes – Pif 421), au chantage (Chef d’œuvre en péril – Pif 390, Des trous dans le Ciel – Pif 436) ou au mystère du Triangle des Bermudes qui passionne les foules à l’époque : Visitez l’Enfer – Pif 394 -, La lagune aux revenants – Pif 397, Une ombre sous la mer – Pif 401, et La Mort lasse – Pif 404…

L’esprit de la série reflète l’orientation progressiste du journal, et l’évolution des mœurs des années 70, notamment dans le traitement du rôle des femmes qui ce ne sont plus des potiches ou des demoiselles en détresse et qui démontrent qu’elles peuvent égaler, voire surpasser, les hommes sur leur propre terrain.

Les épisodes sont courts (une douzaine de pages) et rythmés, l’humour et l’entrain des personnage, communicatifs. Le récit est parfaitement servi par le trait de Huéscar qui adopte un style semi-réaliste très différent de celui qu’il utilisait pour Mannix (l’adaptation en bande dessinée du fameux feuilleton policier, sur laquelle son style est, au contraire, hyper-réaliste.) Les expressions des visages, parfois à la limite de la caricature, amplifient les effets comiques du scénario. Le dessinateur s’amuse à intégrer visuellement le titre dans la vignette d’ouverture, à la manière d’Eisner, dédaignant les logos répétitifs. Ses dessins sont dynamiques, emprunts de mouvement. Et il joue avec brio des effets d’ombres et des clairs-obscurs (quitte à intégrer des images en négatif dans ses vignettes) pour créer des ambiances dramatiques…

Image

La bande, quoiqu’elle aborde des sujets graves, ne se départit pas d’une bonne humeur et d’un optimisme qui contribuent à son charme. Triomphant de tous les dangers, l’équipe d’Eurêka a malheureusement échoué dans sa mission la plus importante : conquérir le cœur des lecteurs… Et elle s’arrête au bout de trois ans… Ne laissant de souvenirs que dans l’esprit de quelques nostalgiques…

Les épisodes: (liste non exhaustive)

Pif 351 (Novembre 1975) : L’hélicoptueur.

Première mission. Joost rejoint la péniche qui sert de QG à l’agence sur les bords de Seine. Il fait la connaissance de Léna et du professeur… Félix est en retard, poursuivi par une machine de mort : un ordinateur qui a la forme d’un modèle réduit d’hélicoptère… équipé d’une mitrailleuse automatique !

Une mise en place de l’équipe où se manifestent l’esprit farceur et la débrouillardise qui caractérisent les personnages : Léna indique à Joost un raccourci qui l’emmène au milieu d’un chantier (!) et « l’hélicoptueur » est abattu…par un lance-pierre !

Pif 352 (Novembre 1975) : Drôles de Zèbres à Zoug.

La foudre frappe inexplicablement des établissements hospitaliers en Suisse. Leur point commun, tous ont accueilli Samuel Cool II, richissime héritier et ancienne relation de Léna. Il leur confie avoir été contacté par une secte qui le menace de la colère du ciel…

Une ambiance de film catastrophe (un genre cinématographique alors très en vogue) pour cet épisode qui traite aussi de l’endoctrinement sectaire… Le Popsoda est une parodie des boissons gazeuses comme Pschitt, Orangina ou Coca Cola… En en renversant sur son canot pneumatique, Joost contraint l’équipe à regagner la rive à la nage…et propose d’analyser cette boisson corrosive ! Apparition d’ « Oscar », l’ordinateur de l’agence.

Pif 361 (Janvier 1976) : Silence de Mort.

L’équipe accompagne le professeur Lepage qui se rend en Allemagne sur l’invitation du baron von Husher. Celui-ci, riche mécène, organise une remise de prix récompensant le gratin du monde scientifique dans le domaine de l’écologie. Au cours de la réception, le professeur éprouve un malaise.

Sûrement l’un des épisodes les plus réussis. Ambiance gothique (l’action se déroule dans un château médiéval) et magnifique vignette d’ouverture qui évoque l’atmosphère des films de la Hammer.

Image

Pif 367 (février 1976) : Menaces sur l’uranium. (Scénario de Solet)
Mauricet, directeur d’une mine d’extraction d’uranium reçoit des lettres de menaces. Il demande l’assistance de l’agence Eurêka pour empêcher un attentat contre ses installations. Félix est déjà dans la place…

Récit plutôt classique où nos héros doivent démasquer un mystérieux terroriste. Il a le mérite d’aborder le thème de l’emploi de l’uranium à des fins militaires. La voiture de Joost, incendiée dès le début de l’épisode, est remplacée par un modèle identique… à ceci prêt que, sur celui-ci, les freins répondent !

Pif 386 (juillet 1976) : Les pigeons de Venise.

Nos héros sont chargés de la protection du docteur Garby qui doit faire une communication à propos d’un microbe capable de digérer les hydrocarbures lors d’un sommet à Venise. Or, des informations ultra-secrètes filtrent en dépit d’un dispositif de sécurité important autour du scientifique. L’équipe découvre que les espions ont pour complices les innocents pigeons de la cité…

Un récit mouvementé dans le cadre de la cité des Doges… Attentats à la Bombe, à la grenade… la voiture de Joost fait un plongeon dans le canal… La routine.

Pif 390 (août 1976) : Chef d’œuvre en péril.

Un audacieux criminel parvient à pénétrer de nuit le Louvre grâce à un jet dorsal et à plaquer sur la vitre protégeant la Joconde un dispositif automatique : si une rançon n’est pas versée, la machine émettra un flash si intense qu’il brûlera irrémédiablement les couleurs du tableau. Félix pense que le maître-chanteur surveille de près son appareil et décide de mener une enquête aux alentours.

Une aventure digne d’un James Bond. La scène d’ouverture n’est pas sans rappeler celle d'Opération Tonnerre. Félix tient la vedette et se trouve confronté à un fascinant criminel aux yeux verts…

Image

Pif 394 (Septembre 1976) : Visitez l’Enfer.

Premier épisode consacré au Mystère du Triangle des Bermudes. Nos héros rejoignent Samuel Cool à Nassau. Celui-ci les informe que depuis qu’il a décidé de financer des recherches sur le triangle des Bermudes, il est victime de malaises récurrents… A eux de découvrir leur origine… Une malédiction ou autre chose ?

Le Triangle des Bermudes est une zone située à l’Est de la Floride (entre les Bermudes, les Bahamas et Porto Rico.) Les inexplicables disparitions de navires et d’avions dans ce secteur fascinent alors l’opinion publique. Nassau a servi de cadre à une aventure de James Bond : Goldfinger. Joost découvre le folklore Vaudou et l’inquiétant Baron Samedi.

Image

Pif 397 (octobre 1976) : La Lagune aux Revenants.

Deuxième épisode. L’équipe débarque à Moonfleet en Floride où nos amis ont établi leur base opérationnelle. Le pittoresque Omer Flint les accueille et les conduit à la maison louée pour eux par Samuel Cool… au cœur des marécages. A la veillée, il leur raconte l’étrange histoire de l’ancien propriétaire, bourlingueur comme lui, mort peu de temps après avoir emménagé et dont l’âme hanterait le marais… La nuit même, Omer Flint est foudroyé par une crise cardiaque dans des circonstances mystérieuses.

Malgré le côté « scoubidou » du récit, c’est un excellent épisode. Marco mène le récit de main de maître et le graphisme de Huescar contribue à installer une ambiance à la lisière du fantastique. Un must. (Des contrebandiers à Moonfleet ? Qui l'eût cru ?)

Pif 401 (novembre 1976) : Une ombre sous la mer.

Troisième épisode. A bord de son yacht, l’équipe relâche à proximité des côtes de Floride. Rejointe par Samuel Cool, elle fait la connaissance du débonnaire Bingo Jones, un chercheur qui étudie les dauphins… L’homme leur offre l’hospitalité mais semble vouloir dissimuler la véritable finalité de ses recherches…

Des recherches ont réellement été menées par l’armée pour dresser des dauphins comme porteurs de mines. Un récit bien mené qui n’est pas sans rappeler le film Le Jour du Dauphin.

Pif 404 (décembre 1976) : La mort lasse.

Dernier épisode consacré au Triangle des Bermudes. Félix, Léna et Joost sont portés disparus. Samuel et le professeur Lepage craignent qu’ils soient bel et bien morts. En fait, nos héros on découvert une grotte sous-marine qui pourrait bien être l’origine des mystérieuses disparitions.

Le récit adresse un clin d’œil à Docteur Justice, série dans laquelle le thème des soldats « oubliés » avait également été abordé.

Pif 421 (avril 1977) : Opération Bas les Armes.

Nos trois amis subissent un entraînement commando pour prendre part à une opération conjointe avec l’O.N.U. Il s’agit d’empêcher une vente d’armes aux enchère qui se déroule dans le plus grand secret dans un village troglodyte situé au Moyen-Orient. L’événement draine toute une faune de mercenaires de terroristes et de dictateurs de tout poil.

Sympathique parodie de Mission Impossible et films de guerre comme Quand les Aigles attaquent, Les canons de Navarone ou Les douze salopards (pour la séance d'entraînement au parachute). Joost et Félix se font passer pour des mercenaires et infiltrent le public de la vente pour y semer une belle pagaille. La fin, très morale, rappelle que l’Agence Eurêka ne transige pas avec ses principes… pacifistes.

Pif 426 (mai 1977) : Safari-poubelle.

Depuis un mois, les camions-bennes parisiens font l’objet d’étranges agressions. Ils sont soufflés, arrachés du sol et projetés comme des fétus de paille. Qui peut bien trouver intérêt à se livrer à de tels actes et comment ? C’est ce que doivent découvrir nos héros qui décident de faire… la tournée des poubelles !

Le canon a dépression a été testé par les Allemands pendant la deuxième Guerre mondiale…

Pif 415 : Gare au gorille

Aucune donnée sur cet épisode. Désolé. :(

Pif 431 (juin 1977) : Le vol du proto.

Joost prend part aux 24 heures du Mans afin de tester un nouveau moteur non polluant : l’Ozone 25 ( !). Au cours de la compétition, le véhicule et le pilote disparaissent mystérieusement…

Un épisode qui renoue avec les préoccupations écologiques. Un peu court (8 pages seulement.)

Pif 436 (juillet 1977) : Des trous dans le ciel.

Le malfaisant Azertyuiop lance un ultimatum au monde scientifique. Si on ne lui verse pas une rançon de 500 millions de dollars, il menace de transformer la couche d’ozone en gruyère. Enquêtant au Costa-Rica, l’équipe tombe au main d’un complice d’Azertyuiop, l’inquiétant capitaine Carrasco Van Der Veken, un belgo-mexicain qui se propose de leur offrir une promenade à dos de missiles !

Eurêka se trouve de nouveau confrontée à un génie criminel… et un maître du déguisement ! L’épisode est à suivre. :(

Nos héros sont-ils parvenus à mettre le mystérieux Azertyuiop hors d’état de nuire ? Probablement. Mais leurs aventures se sont alors arrêtées sur ce coup d’éclat… Ils sont cependant revenus pour illustrer des articles scientifiques en 1985 : La fraicheur vient du soleil (Pif 848), 6000 mètres sous la mer (Pif 850), deux autres articles dans Pif 853 et Pif 855 et Embauche spatiale (Pif 864)…

Dommage que la ressortie de Pif Gadget ne soit pas le prétexte d’un retour de cette fine équipe… ou d’une réimpression de ses aventures, que les jeunes lecteurs d’aujourd’hui puissent eux-aussi partager quelques agréables instants en sa compagnie…

[align=left]Zaïtchick[/align]
Source à consulter : http://bdoubliees.com/vaillantpif/redactionnel/eureka.htm
Et les numéros de Pif cités dans l’article.
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Re: Agence Euréka

Messagepar Jacques Flash » Jeu 28 Fév 2008, 23:17

zaitchick a écrit:Cet article...


Chapeau Zaitchick ! Je relis ton article avec le même plaisir que la première fois. Tu ressuscites la mémoire de cette série avec brio. ::okay::


zaitchick a écrit:...Pif 361 (Janvier 1976) : Silence de Mort....magnifique vignette d’ouverture qui évoque l’atmosphère des films de la Hammer.


Elle m'évoque un peu certaines cases-titres du Spirit d'Eisner.
Dernière édition par Jacques Flash le Dim 11 Avr 2010, 12:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jacques Flash
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5918
Inscription: Mar 30 Mar 2004, 02:00

Re: Agence Euréka

Messagepar zaitchick » Ven 29 Fév 2008, 00:15

Jacques Flash a écrit:Elle m'évoque un peu certaines cases-titres du Spirit d'Eisner.

C'est dit un peu plus haut... :wink:

En prime, les premières planches de l'épisode un:
Image
Image
Image
Image
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Re: Agence Euréka

Messagepar Jacques Flash » Ven 29 Fév 2008, 00:38

zaitchick a écrit:C'est dit un peu plus haut... :wink:


Je voulais insister là-dessus car c’est particulièrement sensible dans cette image : la voûte, les pierres, l’humidité suintante, le reflet des lettres dans l’eau. :D
Dernière édition par Jacques Flash le Dim 11 Avr 2010, 12:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jacques Flash
Grand Maître
Grand Maître
 
Messages: 5918
Inscription: Mar 30 Mar 2004, 02:00

Re: Agence Euréka

Messagepar zaitchick » Ven 29 Fév 2008, 01:18

Jacques Flash a écrit:
zaitchick a écrit:C'est dit un peu plus haut... :wink:


Je voulais insister là-dessus car c’est particulièrement sensible dans cette image : la voûte, les pierres, l’humidité suintante, le reflet des lettres dans l’eau. :D

Mais, j'approuve totalement. :wink:
Dernière édition par zaitchick le Ven 29 Fév 2008, 10:25, édité 1 fois.
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar michel » Ven 29 Fév 2008, 10:05

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:
Avatar de l’utilisateur
michel
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2910
Inscription: Jeu 29 Avr 2004, 02:00
Localisation: Amiens

Messagepar zaitchick » Ven 29 Fév 2008, 11:40

michel a écrit::pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

Comme quoi, j'ai bien fait de remonter ce topic. :wink:
La bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer...

Maman ! Je suis sur mon blog
Avatar de l’utilisateur
zaitchick
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2487
Inscription: Jeu 21 Avr 2005, 12:26
Localisation: Auvergne profonde

Messagepar michel » Ven 29 Fév 2008, 12:53

zaitchick a écrit:
michel a écrit::pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

Comme quoi, j'ai bien fait de remonter ce topic. :wink:


à force de vous lire .... on va finir par tout collectionner :sifl: :wink: :bise:
Dernière édition par michel le Dim 11 Avr 2010, 12:19, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
michel
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
 
Messages: 2910
Inscription: Jeu 29 Avr 2004, 02:00
Localisation: Amiens

Messagepar drou » Ven 29 Fév 2008, 14:52

superbe article comme toujours :jap:
il y a toujour un PF qui vous manque
pour retrouver la petition sur swing c'est ici
http://www.forumpimpf.net/viewtopic.php?t=6129
Avatar de l’utilisateur
drou
Maître Jedi
Maître Jedi
 
Messages: 15926
Inscription: Jeu 04 Déc 2003, 02:00
Localisation: Melrand (56) et aujourd'hui Echillais (17)

Suivante

Retourner vers Le Cercle des PF disparus ? / La BD Populaire en 2017

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité