Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Le chien le plus célèbre de la bande dessinée !
Créé en 1945 par José Cabrero Arnal pour le journal l'Humanité.
Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 12:40

J'ouvre ce sujet qui va être par nature subjectif, comme toutes études ou sujets de recherches doctorales ou essais quelconques.

Ces expressions libres ont pour vocation de prendre en compte le point de vue de leurs auteurs qui, bien sûr, arguent selon les desseins, la lettre et l'esprit des dessinateurs contemporains.

Néanmoins, oeuvre de réflexion personnelle, certaines extrapolations, qui n'engagent bien sûr que leurs rédacteurs, sont permises.

Allez je commence avec un sujet d'actualité :book1: .

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 12:44

Le premier sujet,

j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres :D, messieurs, dames à vos plumes,


s'affaire à Pif et les forces de l'ordre. :prof:

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 13:08

C'est un sujet cher à José Cabrero Arnal dont le père n'était ni plus ni moins qu'un... policier pédestre.

Père très autoritaire, éducations privée et cléricale strictes, Arnal va rapidement se détacher de ce rigorisme subi dans sa jeunesse. Le moyen de s'ouvrir aux distractions, à la "Liberté" est peut-être de rentrer dans un univers à part où l'esprit peut s'évader à discrétion, le monde des arts et de la bande dessinée, certainement...

Cette rudesse, Arnal la retrouve avec l'arrivée de Franco au pouvoir.
Cet avènement le conduit à se politiser et à émigrer en France dans des conditions terribles (réfugiés, déportation à Mathausen, à la libération, il revient en France et se retrouve sans domicile).
Après la guerre, il demande sa naturalisation française et va vivre dans un pays démocratique en construction, certes, mais où les libertés sont désormais respectées.

En 1948, il dessine dans un journal qui respecte ses traditions politiques "rouges", à savoir l'Humanité, et crée Pif en bandes quotidiennes.
Derrière des petits dessins humoristiques sans envergures, c'est la misère de la société qui est décriée. Jean de la Fontaine des temps modernes, Arnal, dans ses premières planches de Pif, recherche à travers son héros surtout à se loger et à se nourrir. Et cela fait mouche!

Vagabond dans l'âme, communiste dans le coeur, tout ce qui ressemble à l'ordre au sens strict est à prendre à rebrousse poils. Et il va, non pas se mettre en opposition comme il a pu le faire au sein des milices républicaines, lutter contre les déviances. Car Arnal fait rapidement le distinguo avec l'Espagne cad entre un pays démocratique et un pays présidentiel dictatorial.
Arnal donc n'est pas contre les forces de l'ordre mais il va, comme les médias ou les humoristes de la fin du XIXème siècle en France, critiquer sous formes assidulées et métaphoriques les incohérences, rigueurs et autres excès subis ou cru subi.

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 13:30

Ce refrain de Liberté est souvent employé. D'ailleurs, il sera itératif pour les aventures sidérales de Top. La privation et le refus de se conformer à un ordre illégal ou non juste, au sens des philosophes français des XVIII et XIXème siècles, est préférable même au prix de l'absence de nourriture. Top dira même à ce propos: "Le jeûne c'est... la liberté".

Cette vision de s'affronter à un monde dur va d'ailleurs faire évoluer le personnage de Pif.
A quatre pattes à ses origines, il va prendre rapidement la posture bipède pour mieux ressembler et se confronter à ses congénères humains.

Mais Pif dans ses tribulations n'est pas seul et il va avoir une famille. Pif en conséquence voit à travers les yeux des enfants mais, comme tout le monde le sait, la vérité sort de la bouche des enfants.

Pif est ce personnage qui sert de guide. Son contraire est bien sûr Hercule. Les bêtises qui seront faites par Pif seront toujours justifiées par la nécessité. Celles d'Hercule (d'ailleurs, il suffit de voir ses yeux pour voir la vision manichéenne que souhaite dispenser Arnal) seront encore une fois son contraire. Cela ne ressemble t'il pas aux faits gouvernementaux et populaires d'un pays démocratique aux aboies qui luttent contre la tyrannie d'un seul et ceux d'un pays fraîchement sorti de l'ombre? . La métaphore est belle.

Pied de nez à ses idées, Arnal va sortir un numéro où toute sa pensée est développée: il s'agit du supplément de l'Humanité n° 2229 du 3 novembre 1951, dans les aventures de Pif le chien. La couverture et la première page de planches (l'ouvrage comporte une vingtaine de pages sur des sujets ensuite divers tels que Pif fait du golf, au cross de l'Huma, et son appendice...) sont réservées aux relations entre le chien malin et les forces de l'ordre.

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 13:42

Sur la couverture, un gendarme est positionné juste derrière un panneau où est écrit "pêche interdite".

L'image du pandore traditionnel et caricaturé est bien présente: personnage adipeux, rougeot, avec de belles bacantes (normal les moustaches sont prévues réglementairement jusqu'en 1933 dans les services intérieurs de l'Arme), baudrier très serré, étui au ceinturon, sac de correspondances, leggins et chaussures bien cirées.
Toute la rectitude et l'ironie de l'ordre comme Courteline aimait à les décrire.

Pif, à l'opposé, a un regard angevin, un corps et une tête d'enfant, deux/ trois asticots pour mordre à l'hameçon. C'est l'innocence même.

Le regard méchant du soldat de la loi contraste avec celui étonné du toutou.

Le délit est caractérisé. Mais le gendarme ne vitupère pas et Pif ne se gendarme pas. Voilà toute la finesse d'Arnal.

Le périodique s'adresse à des jeunes: l'erreur est commise, l'ordre doit être intelligemment respecté avec toute la mansuétude nécessaire pour une faute qui n'est, semble t'il, pas si grave (ne nous affairons pas aux code d'instruction criminelle et de la pêche d'antan). Le fautif semble porté son mea culpa.

Pas de violence illégitime de part et d'autres.
D'ailleurs qui pourrait suspecter un héros de violence illégitime. Impensable!

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 13:58

La suite de l'histoire continue dans l'intérieur de l'ouvrage.

Le titre: "Pif et la maréchaussée".

La maréchaussée est le nom que portait, jadis, la gendarmerie jusqu'au 16 février 1791 où le changement d'appellation s'est effectué.
Vision rétrograde de l'institution militaro-policière. Non. Simplement vision humoristique.

Pif et le gendarme vont jouer à chien et chat comme le protagoniste principal de ces aventures a l'habitude de le faire avec son acolyte félin.

Dès que le gendarme arrive, il faut trouver un tour de passe-passe pour être irréprochable cad pas en contravention avec la loi, le règlement ou les circulaires.
Face à l'arrivée du gendarme, la pêche se transforme en déssalage de morue, la friture stockée n'est plus et le filet sert à la chasse aux papillons.

Le gendarme, qui n'est pas tombé non plus de la dernière pluie mais qui, comme notre héros ou les personnages de BD célébres ont leurs langages (ex capitaine Haddock: mille milliards de mille sabords; le gardien d'Hercule: bazar de Grumlot...), parle dans un verbiage administratif et policier lourd et finalement risible ("dresser procès-verbal en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, subséquemment"...).

Les mots sont d'autant plus vrai qu'ils sont prévus dans le langage militaire notamment le décret organique du 20 mai 1903 (partie annexe).

Pif brave l'interdit mais au final l'homme de Loi est le plus fort.

La morale est sauve, et le tout en rires, pichnettes, clins d'oeils... sans violences.

Tout ce dont Arnal aurait rêvé étant jeune avec son père ou, pour son premier pays, avant l'arrivée de Franco.
De l'ordre intelligent, respectant les gens, appliquant avec parcimonie et clairvoyance les textes.
Qualités dont font preuve de nos jours les gendarmes. Peut-être grâce à Pif :D ou tout simplement par professionnalisme.

Maintenant les scans.

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 14:07

Les aventures de TOP, le papa de PIF

Image

Image


L'APACHE, je te remercie, je t'ai emprunté ces deux scans :prie:

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 14:08

La confrontation de PIF avec le gendarme


Image

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 14:09

Pif et la maréchaussée

Image

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 14:10

voilà c'est à vous maintenant :beer:

Avatar du membre
Nasdine Hodja
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 12218
Enregistré le : mer. 11 avr. 2007, 00:00

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par Nasdine Hodja » ven. 20 juil. 2007, 16:02

tib a écrit :J'ouvre ce sujet... voilà c'est à vous maintenant :beer:
Ben... dis donc ! C'est impressionnant ton analyse. Chapeau bas ! :prie:
Ça a débuté comme ça.
Ma liste de recherche.

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 18:37

Super L'apache:

en détail des images mises:

garde champêtre (1ère et 2ème images gauche),
policier (1ère image droite, 3ème et 4ème images gauche),
gendarme (2ème image droite),
gardien de musée (3ème image droite) :king:

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 18:39

Nasdine Hodja a écrit :
tib a écrit :J'ouvre ce sujet... voilà c'est à vous maintenant :beer:
Ben... dis donc ! C'est impressionnant ton analyse. Chapeau bas ! :prie:

Merci Nasdine, mais il faut dire que c'est un sujet que j'aime bien :beer:

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 18:59

CQFD :book1:

Avatar du membre
Totoche
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 32087
Enregistré le : mar. 21 oct. 2003, 02:00
Localisation : 93300 Aubervilliers
Contact :

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par Totoche » ven. 20 juil. 2007, 20:56

Nasdine Hodja a écrit : Ben... dis donc ! C'est impressionnant ton analyse. Chapeau bas ! :prie:
Affirmatif de base ! :prie:
Modifié en dernier par Totoche le dim. 11 avr. 2010, 12:01, modifié 1 fois.
Le gang des :hips:

Avatar du membre
Totoche
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 32087
Enregistré le : mar. 21 oct. 2003, 02:00
Localisation : 93300 Aubervilliers
Contact :

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par Totoche » ven. 20 juil. 2007, 21:00

La confrontation avec la Maréchaussée est un perpétuel sujet pour la bande dessinnée.
Tu a cité Hercule et nous pourrions rappeler quelques autres confrontations, comme la plus célèbre, celle impliquant Gaston Lagaffe.
:D
Le gang des :hips:

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 21:27

Tout à fait exact Totoche.

Ce que j'aime dans les dessins d'Arnal, ce sont les détails légèrement caricaturaux, toujours sans abus de style "comique troupier", et l'intelligence des traits :prof:


Regardez par exemple le képi sur le scaphandre ou le trou dans la chaussure droite du policier (aventures de Placid et Muzo, décembre 1963):

AVENTURES DE PIF/ MARECHAUSSEE:

Image


AVENTURES DE PLACID ET MUZO:

Image

Avatar du membre
drou
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 13693
Enregistré le : jeu. 04 déc. 2003, 01:00
Localisation : Melrand (56) et aujourd'hui Echillais (17)

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par drou » ven. 20 juil. 2007, 21:44

superbe tout ce que vous arriver a mettre. 8)
il y a toujour un PF qui vous manque
pour retrouver la petition sur swing c'est ici
viewtopic.php?t=6129

Avatar du membre
tib
Maître 4e Dan
Maître 4e Dan
Messages : 4037
Enregistré le : sam. 29 avr. 2006, 09:48
Localisation : Blv mais marseillais de coeur

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par tib » ven. 20 juil. 2007, 22:03

L'APACHE a écrit :La Maréchaussée est mal chaussée :lol:
Normal, les personnels ont la peau lisse :lol: .


Par contre, ce n'est pas un gendarme :peur4: mais un policier dans les aventures de PM.

L'apache ton oeil expert n'a t'il pas vu le bâton blanc :prof: (certes coupé sur l'image scannée) inventé par le préfet de police Lépine et attribué aux policiers chargés de la PP (police parisienne) communément appelé "hirondelles" de par l'envergure de leur cape lorsqu'ils font des patrouilles mixtes à vélo.

Certes, l'hirondelle ne fait pas le printemps dans le cas précis :zzzz:

Avatar du membre
Totoche
Maître Jedi
Maître Jedi
Messages : 32087
Enregistré le : mar. 21 oct. 2003, 02:00
Localisation : 93300 Aubervilliers
Contact :

Les aven. de Pif ou la tragicomédie dessinée de la société

Message par Totoche » ven. 20 juil. 2007, 22:59

tib a écrit :
L'APACHE a écrit :La Maréchaussée est mal chaussée :lol:
Normal, les personnels ont la peau lisse :lol: .
Par contre, ce n'est pas un gendarme :peur4: mais un policier dans les aventures de PM....
Ah ? Je pensais que le terme Maréchaussée englobait l'ensemble des représentants de l'ordre, gendarmes, policiers, gardes-champêtres...
C'est toi l'expert.
:prof:
Modifié en dernier par Totoche le dim. 11 avr. 2010, 12:01, modifié 1 fois.
Le gang des :hips:

Répondre

Retourner vers « Pif le chien (Les aventures de) »