Tarzan et tarzanides dans les pulps

Le roman populaire sous toutes ses formes : Science-Fiction, Fantastique, Heroïc Fantasy, Horreur, Polars, Livres dont vous êtes le héros, Bibliothèque Rose & Verte, etc.
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

La suite...
IMG_20211107_121534.jpg
IMG_20211107_121611.jpg
IMG_20211107_121707.jpg
IMG_20211107_121758.jpg
IMG_20211107_121905.jpg
IMG_20211107_121946.jpg
IMG_20211107_122016.jpg
Suite et fin juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite et fin...
IMG_20211107_122100.jpg
IMG_20211107_122234.jpg
IMG_20211107_122334.jpg
IMG_20211107_122449.jpg
IMG_20211107_122538.jpg
IMG_20211107_122605.jpg
et une chose assez rare, le courrier d'un lecteur.
IMG_20211107_122642.jpg
En résumé, le lecteur demande la réédition de la toute première aventure de Ki-Gor. L'éditeur précise qu'il aimerait l'avis des autres lecteurs. L'histoire sera en fin de compte bien rééditée. J'en parlerai le moment venu

A suivre...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

titoumb a écrit : lun. 08 nov. 2021, 10:03 Pas eu la chance d'avoir les livres édités par Mangani hélas :cry:
Les couvertures sont superbes (plus que celles de PRNG d'ailleurs).
Ah oui, là il ne te reste plus qu'à acheter cette collection.

Je viens de m'apercevoir que les numéros 20 et 21 sont aussi sortis. On est entré de pleins pieds dans les romans vraiment inedits.

Je ferai sûrement une synthèse dans quelques temps. :wink:
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Ki-Gor Partie 22 : Récits 37 et 38 (Jungle Stories Vol.4 N° 1 et 2)

Deux nouveaux récits dont les illustrations principales sont signées Herman Vestal.

37) The Seven Silver Skulls of L’Gonda (hiver 1947/1948)
Des gens disparaissent dans la jungle. Ki-Gor, Hélène et N’Geeso mènent l’enquète qui les entrainent sur le territoire peu connu d’L’Gonda. A l’entrée de la zone, ils sont accueillis par un groupe d’amazones dont le chef Taanee accepte à force de discussion de les emmener auprès de sa reine Suba dans la forteresse de Saadi-Sur. L’accueil n’est pas franchement cordial car les amazones sont sur le pied de guerre. Leur ennemi séculaire, Les Tor-Ahdi dirigés par l’infâme Tykar viennent d’arriver pour proposer un défi. L’enjeu est la possession des sept cranes d’argent que détiennent les amazones. Quand la discussion commence à devenir houleuse, Ki-Gor s’interpose et humilie Tykar qui s’en sort avec une balafre. De quoi rendre furieux le bonhomme qui décide de se retirer mais cette action change le regard de Saba sur ces visiteurs qui sont invités à rester. Ils sont néanmoins séparés. Ki-Gor et N’Geeso se retrouvent dans un harem masculin. L’un des membres, Tal, leur propose un tour du propriétaire tout en leur expliquant que dans leur société, les femmes dominent et les hommes sont les serviteurs. Ils croisent la route de Vion, le favori de la reine qui voit tout de suite le géant blond comme un rival. L’altercation qui s’ensuit prend fin quand N’Geeso transperce la main de l’homme qui allait poignarder en traitre son ami. Au repas, les deux hommes retrouvent Hélène. Pendant celui-ci, Suba propose à Ki-Gor d’être leur champion contre Tykar. Même si il n’est pas très chaud, le seigneur de la jungle comprend aux sous-entendus de la reine que c’est leur seule chance de sortir de là. Il accepte donc. Après les repas, il est invité dans les appartements de Suba pendant qu’Hélène et N’Geeso sont emmenés dans une autre partie de la forteresse. La conversation n’a pas le temps de s’engager qu’une guerrière annonce qu’ils ont retrouvé le pygmée inconscient et blessé alors que la femme a disparue. Ki-Gor apprend de son ami, quand il revient à lui, que les appartements étaient plongés dans le noir et qu’il n’a pas vu ce qui l’agressait. Ki-Gor accuse la reine de traitrise et se jette sur elle. Les gardes finissent par le maîtriser et le jette au cachot. Hélène, elle, se trouve entre les mains des Tor-Ahdi qui l’emmène jusqu’à leur village dans lequel elle se rend compte que les disparus s'y trouvent servant d’esclaves. Elle est mis en présence de Tycar qui pavoise car il a réussi à domestiquer deux éléphants qui lui permettront enfin de briser les portes de la forteresse qui permet aux amazones d’avoir l’avantage dans leur conflit jusqu’à présent. Hélène agit vite et en en rien de temps se retrouve sur le dos d’un pachyderme mais peu habitué à être monté, la bestiole s’affole et fonce au hasard sous la poursuite des guerriers. Lors de la traversée d’une hutte, la jolie rousse est assommée et projetée au sol avec les débris, ce qui lui permet d’échapper pour le moment à ses poursuivants qui s’engagent dans la jungle sur les traces de l’éléphant. Ki-Gor de son côté est reconnu coupable de tentative de meurtre sur Suba et en attendant que son sort soit statué est mis au harem où il retrouve un Tal admiratif qui lui demande de lui apprendre à se battre et lui propose de l’aider à s’enfuir. Proposition acceptée à condition d’emmener N’Geeso. Grâce à son rôle de serviteur, Tal n’a aucun mal à procurer au prisonnier le nécessaire pour briser ses chaînes. Ils parviennent à récupérer N’Geeso et se retrouvent dans la jungle non sans avoir écarté de leur route le favori Vion qui tentait de donner l’alarme. N’Geeso, blessé à la jambe ne peut aller bien loin. Ki-Gor lui confectionne une cache dans un arbre et le laisse aux soins de Tal non sans recommander à son ami de fabriquer le plus de poison possible. Grâce aux indications de son nouvel allié, il parvient jusqu’au village des Tor-Ahdi où il se faufile pour observer. Hélène a repris conscience et s’apprête à quitter discrètement le village quand elle voit Taanee, entourée de guerriers et conduite à une hutte où deux hommes montent la garde. Elle ne peut pas partir sans essayer de donner un coup de main à l’amazone. Elle attend que l'’une des sentinelles se soit éloignée, assomme l’autre, entre dans la hutte et devant une Taanee surprise, elle lui propose de s’enfuir. Une fois dehors pourtant, l’amazone se met à hurler pour ameuter les gardes. Hélène est très vite entourée et comprend qu’elle a devant elle une traitresse. Celle-ci explique à Tykar que l’évasion de Ki-Gor a été une aubaine et qu’elle a persuadé Suba d’envoyer un corps armé à sa poursuite. Les amazones étant en infériorité numérique, c’est le moment d’attaquer. Soudain, une pluie de flèches s’abat sur le village. Ki-Gor est entré en action, Hélène en profite, parvient à rejoindre son mari et le couple sème rapidement leurs poursuivants. Ils rejoignent Tal et N’Geeso qui n’a pas chômé. Ki-Gor se rend à la forteresse et demande à voir Suba à qui il explique la situation. Devant la détresse de la reine, il propose son aide et suggère de faire combattre les hommes du harem pour équilibrer les forces. Tykar débarque et devant l’affolement apparent des gardes, lance ses deux éléphants à l’assaut des portes. La surprise et de taille pour le chef car les deux pachydermes sont victimes de flèches empoisonnées lancé des remparts et ils s’écroulent avant d’avoir pu faire leur œuvre. Fou de rage, il organise son armée pour une attaque le lendemain. L’assaut est donné et c’est avec des échelles que les attaquants essaient de parvenir dans la cité. Là, ce sont les hommes qui interviennent notamment en déversant de l’huile bouillante sur leurs agresseurs. Dans le même temps apparaissent les amazones de retour ramené par Ki-Gor qui a profité de la nuit pour aller les chercher. Tycar finira décapité par le seigneur de la jungle et Taanee sera tuée dans un duel avec Suba. La guerre est enfin terminée et sur les conseils de Ki-Gor, Suba affranchit les esclaves du harem.

Un récit plutôt ennuyeux dans sa première partie qui a vraiment du mal à décoller. Des scènes inutiles (que je n’ai pas mises dans le résumé). Il faut croire que le scénariste avait un nombre de mots à produire. La seconde partie est un peu plus trépidante et la fin un poil originale car il ne s’agit pas ici de sauver Hélène d’une mort atroce.
Jungle-Stories-1947-48-Winter-600x864.jpg
IMG_20211108_110321.jpg
Les illustrations dans l'histoire n'ont pas grand chose à voir avec ce qui s'y passe.
IMG_20211108_110400.jpg
IMG_20211108_110435.jpg
IMG_20211108_110518.jpg
IMG_20211108_110611.jpg
L'illustration ci-dessus a déjà été utilisée dans le récit 32 (partie 18)
IMG_20211108_110654.jpg
IMG_20211108_110729.jpg
IMG_20211108_110834.jpg
La suite juste après...
Modifié en dernier par Gradatio le dim. 21 nov. 2021, 18:36, modifié 1 fois.
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite...

38) Slaves of the Jackal Priestress (printemps 1948)
Ki-Gor, Hélène, N’Geeso et une vingtaine de ses hommes sont dans la jungle quand des coups de feu retentissent. Ce sont des guerriers Ocharis montés sur des zèbres à la poursuite d’un blanc dans une civière porté par deux indigènes. Nos héros interviennent et mettent en fuite les poursuivants en faisant quelques prisonniers. Ki-Gor remarque alors que le blanc, inanimé dans la civière, est cul-de-jatte et a été blessé. A ses côtés, une jolie femme et cinq indigènes. Ki-Gor interroge l’un des prisonniers qui lui conte que le blanc est venu au village avec des présents contre l’aide des guerriers. Devant leur refus, ce dernier s’est éclipsé en emmenant avec lui cinq esclaves Tatoga, d’où la poursuite. Les Tatogas sont une tribu très peu accueillante dirigée par le vieux chef Nonooko n’admettant pas les étrangers sur leur territoire. En ce moment plus qu’un autre puisque les festivités pour leur dieu Monba-N’Gar battent leurs pleins. Ki-Gor envoie tout de même quelques pygmées raccompagner les esclaves libérés. Ki-Gor et le reste de la troupe vont de leur côté se rendre avec le blessé et la fille qui ne le lâche pas d’une semelle auprès d’un américain toléré sur le territoire Tatoga, Tom Parsons. Sur le chemin, il examine les étranges armes du blessé, Il s’agit de Boomerangs. Parson est un personnage assez singulier. Un alcoolique semblant connaitre la médecine. Il refuse dans un premier temps de soigner l’homme inconscient en invoquant le retour du dieu des Tatogas et il faut toute la patience d’Hélène pour qu’il cède finalement. Les jours suivant, des disparitions mystérieuses s’enchaînent. C’est d’abord la jolie indigène puis le lendemain, le blessé qui a à son tour disparu. Parson explique que Momba-N’Gar est furieux de la présence d’étrangers sur le territoire. Ki-Gor décide d’en avoir le cœur net et se rend au village des Tatogas. Il est mis en présence du chef Nanooka mais aussi du sorcier Gita et surprise de la belle-fille du chef, Sepah, qui n’est autre que la mystérieuse jolie fille. Très vite, Ki-Gor sent le coup fourré car cette dernière feint de ne pas le connaitre et les arguments du seigneur de la jungle sont démontés les uns après les autres. Ki-Gor demande à comparaitre devant Momba-N-Gar dont il sait qu’une statue se trouve au-delà d’une chute d’eau à côté du village. Seul le dieu pourra leur dire si il est coupable ou non. Devant le sorcier qui se met à invoquer la divinité, Ki-Gor est plutôt serein mais soudain, la statue se met en mouvement est les yeux s’ouvrent pour l’accuser. Il comprend soudain : Le Cul-de-jatte maquillé a remplacé la statue. Pendant que la tribu se prosterne devant le miracle, il en profite pour filer très vite écartant les quelques gardes encore debout. A la lisière des grandes herbes, soudain, sa tête explose de douleur. Il vient d’être touché par un boomerang. Il continue de courir et s’arrête quand il n’entend plus de bruit. La réalité lui apparait soudain: Il est aveugle ! Au village, Sepah, Gita et leur associé George Duran savoure leur triomphe. Le passage secret sous la cascade a permis au blanc de prendre la place du dieu, Ki-Gor semble hors-jeu. Il ne reste plus désormais qu’à tuer Nanooko pour pouvoir prendre la direction de la tribu et ainsi pour l’infirme, devenir maître de la région et de lancer une grande offensive sur les villages voisins. Il est convenu que Sepah en soit la reine et Gita demande pour sa part la femme du seigneur de la jungle. Ki-Gor de son côté essaie tant bien que mal de se repérer. Du noir total, il voit désormais un peu mais flou, assez tout de même pour reprendre le chemin du village. A son arrivée, il constate qu’Hélène et les pygmées ont été capturés. Duran, qui a pris le pouvoir, jouant un jeu cruel en laissant les petits hommes aux prises avec des zèbres non dressés. Quand N’Geeso refuse de se livrer aux facéties du cul-de-jatte, ce dernier force Hélène à enfourcher un zèbre. Ce que n’a pas prévu Duran, c’est qu’elle parvient à tenir plutôt bien sa monture et même à la diriger provoquant la pagaille dans le village. Les pygmées en profitent pour s’échapper dans toutes les directions couverts par Ki-Gor qui est arrivé à la rescousse. Il lui faut tout de même l’aide d’Ngeeso qui a bien vu que son ami n’était pas au top de sa forme pour récupérer Hélène, qui entre temps a fait une vilaine chute de sa monture, et semer les guerriers lancés à leur poursuite. Hélène est mal en point et N’Geeso lui injecte un peu de poison pour refaire partir le cœur. Ils se rendent chez Parson qui prend en charge le couple tout en racontant son histoire. Il est un ancien médecin et Duran est son beau-frère qu’il a soigné à plusieurs reprises lors de coups ratés (c’est lui qui l’a amputé des deux jambes), il a fini par sombrer dans l’alcool et fut chassé de l’ordre des médecins. Duran, lui prépare un piège. Il ordonne de mettre le feu à la jungle suivant un schéma bien précis. La maison du docteur est vite la proie des flammes et le petit groupe n’a d’autre choix que d’essayer tant bien que mal de sortir de la fournaise. Cette fuite les envoie inexorablement dans un défilé où les attend le comité d’accueil. Hélène, qui va mieux se propose pour les pourparlers mais aussitôt avancé, Gita s’empare d’elle et la lie sur un zèbre. Ki-Gor et Parson se précipite mais Duran fait parler ses boomerang. Le premier en reprend un dans la tête et tombe inanimé mais le second à moins de chance puisqu’il prend l’arme au niveau de la gorge et s’écroule mort. N’Geeso est lui parvenu à se mettre à l’abri et dans la fumée et la confusion retrouve le chef Nanooko. Ki-Gor est hissé à son tour sur un zèbre mais Hélène emballe le sien, bouscule celui de son mari et les deux montures partent au galop rapidement poursuivi par les Tatogas. Hélène préfère arrêter sa monture pour permettre à son mari de se mettre hors de portée et se refait capturer. L’incendie empêche la poursuite de continuer. Tout le monde rentre au village. Le zèbre qui transporte notre héros finit par s’arrêter hors de l’incendie. En récupérant ses esprits, il se rend compte qu’il y voit de nouveau. Alors qu’il part récupérer Hélène, voici qu’un groupe de guerriers vient d’une autre direction. Il s’agit de George et des Massaïs. Gita n’a pu s’empêcher de proclamer son futur mariage avec Hélène et la mort du seigneur de la jungle par Tam-Tam. Ils se sont aussitôt mis en route pour le venger et délivrer sa femme. Ils ont eu une première escarmouche avec les Tatogas et ont fait quelques prisonniers dont un qui a avoué la supercherie du dieu et l’emplacement du passage secret pour accéder à la cascade. La cérémonie de l’union a justement lieu devant cette dernière. Les Tatogas sont pétrifié quand leur dieu prend une nouvelle fois vie. Il s’agit bien sûr de Ki-Gor qui leur rend la monnaie de leur pièce et plante une flèche dans le corps du sorcier. Duran qui est le seul qui n’est pas dupe se lance sur son adversaire avec son zèbre. Ki-gor évite la charge, le fait tomber de sa monture et l’étrangle. Les guerriers se mettent alors à réagir lorsque les Massaïs arrivent. L’affrontement ne dure pas car N’Geeso débarque à son tour avec le vieux chef dont la vue met fin aux hostilités. Sepah implore Ki-Gor de plaider sa cause mais ce dernier ne s’occupe que d’Hélène et la traitresse subira la dure loi des siens.

Très bon récit avec un méchant original et qui cause pas mal de difficultés à notre héros. L’originalité de cette aventure est qu’elle fut d’abord sortie sous forme de BD dans le pendant dessiné de Ki-Gor, Kaänga dans Jungle Comics N° 87 en mars 1947 scénarisée par Frank Ridell et dessinée par John Celardo. Duran s’appelle dans cette histoire Zahinda. Je vous la propose après les illustrations dont on se rend compte qu’elles sont en fait des dessins extraits de la BD (donc de Celardo). Les deux histoires, si elles ont des points communs, diffèrent tout de même.
JS 381.jpg
JS 38.jpg
Couverture alternative d'un fac similé
IMG_20211108_110920.jpg
IMG_20211108_111014.jpg
IMG_20211108_111110.jpg
IMG_20211108_111135.jpg
IMG_20211108_111216.jpg
IMG_20211108_111252.jpg
IMG_20211108_111330.jpg
IMG_20211108_111401.jpg
La suite des illustrations juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite et fin des illustrations du récit 32
IMG_20211108_111451.jpg
IMG_20211108_111536.jpg
IMG_20211108_111608.jpg
IMG_20211108_111646.jpg
IMG_20211108_111711.jpg
IMG_20211108_111759.jpg
IMG_20211108_111831.jpg
IMG_20211108_111911.jpg
IMG_20211108_110214.jpg
High Adventure N°119 (juillet 2011) dans lequel sont réédités les deux récits
2.jpg
L'annonce de la réédition de la première aventure de Ki-Gor dans le prochain numéro.

Suite juste après avec le bonus...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Bonus: la BD
jng87p01.jpg
jng87p02.jpg
jng87p03.jpg
jng87p04.jpg
jng87p05.jpg
jng87p06.jpg
jng87p07.jpg
jng87p08.jpg
jng87p09.jpg
jng87p10.jpg
A suivre...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Ki-Gor Partie 23 : Récits 39 et 40 (Jungle Stories Vol.4 N° 3 et 4)

Deux récits dont les illustrations de sont pas signées. Les dessins intérieurs sont encore en grand nombre et de petites tailles. Il y en a tout de même cette fois-ci de plus gros permettant de ne pas s’exploser les yeux.

39) Zomba/Cromba has a Thousand Spears (été 1948)
Avant de commencer, il convient de préciser que le titre sur la couverture commence par Zomba alors que à l’intérieur, il s’agit de Cromba. Adventure House dans sa réédition s’est amusé à reproduire la différence. Aucune importance d’ailleurs puisque le titre n’a rien à voir avec le contenu.

Ki-Gor et N’Geeso trouvent le corps de deux Massaïs horriblement mutilés comme si ils avaient été victime d’une meute de chacals ou de chiens sauvages. L’énigme vient du fait qu’ils n’ont pas été dévorés. Ces derniers jours, les appels de tam-tam vers le village de George sont restés sans réponse. Il faut aller voir sur place. Ki-Gor va prévenir Hélène du départ et la trouve en train de se baigner. Sa surprise est grande quand la femme sort de l’eau car il ne s’agit de la sienne mais d’une parfaite inconnue nue devant lui. Elle a l’air plutôt joviale et répond aux questions. Oui, elle a vu Hélène qui s’est éloignée dans la jungle. Non, elles ne se connaissent pas. Elle s’appelle Neeba et vient pour être son épouse. Ki-Gor a toutes les peines du monde à essayer de lui faire entendre raison. Il parvient tout de même à savoir qu’elle est envoyée par son père : Un dénommé Thor. La conversation est soudain interrompue par l’arrivée d’une seconde fille, copie conforme de la première. Celle-ci s’appelle Vani et veut la mort du seigneur de la jungle. Une dispute éclate entre les jumelles qui finissent par tomber d’accord de demander à leur père de trancher sur l’avenir de l’homme. Les filles reparties dans la jungle, Ki-Gor n’a pas le temps de s’interroger sur cette étrange rencontre qu’Hélène apparait. Elle lui annonce qu’un autre Massaï a été trouvé mort. Il faut aller voir se qui se passe chez eux. Le chemin se fait trop vite pour Hélène qui ne peut suivre la cadence de son mari. Ce dernier l’installe dans un arbre en compagnie d’N’Geeso pour veiller sur elle. A son arrivée chez les Massaïs, il se rend compte qu’il y a quelque chose de bizarre. Tout est barricadé et la palissade semble avoir été réparée à plusieurs endroits à la va vite. Il parvient tout de même à se faire annoncer et est accueilli par Nibaiya, l’un des lieutenants de George qui lui explique la situation. Il y a quelques temps, deux ingénieurs blancs sont venu quérir l’aide du chef pour les aider à faire des repérages dans la région en vue de construire un barrage. Une équipe est partie sur place mais ce fut une catastrophe. Ils furent attaquer régulièrement par une horde de grands chiens qui ont fait des ravages dans les rang et il a été décidé de rentrer. Mais une attaque de rhinocéros commandée par un homme blanc surnommé l’ancien a dévasté une partie du village. George a voulu négocier mais une fois hors de l’enceinte, des bruits de lutte ont éclaté et le chef n’est pas revenu. Pire, l’ancien a posé un ultimatum : Il veut qu’on lui livre les blancs sinon il massacre tout le monde. Les tambours étant hors d’usage, il fut dépêché cinq messagers pour trouver Ki-Gor. Deux d’entre eux n’ont même pas atteint les arbres qu’ils étaient réduits en charpie par la meute. Ki-Gor rencontre alors les ingénieurs qui ne comprennent rien à la situation, Jack Miller et Blake Owens. Ce dernier est blond et donne une idée au seigneur de la jungle. Il propose à Nibaiya de remplacer Owens et de se livrer à l’ancien. L’ancien finit par apparaitre en compagnie de sa meute et de guerriers à son service. Nibaiya a toute les peines du monde à négocier face à ce vieil homme taillé dans le roc et encore bien actif. Il faut que Ki-Gor, à l’abri des palissades lui souffle les réponses. L’accord est finalement trouvé. L’ancien emportera l’homme blond, ce qui semble être la priorité de l’individu. Ki-Gor change de vêtements avec Owens et entre dans la cage prévue pour le transport. Cette dernière est laissé ouverte pour permettre une évasion facile. Il est mis à dos d’éléphant, l’ancien et sa troupe se retirent en emportant leur prisonnier. Hélène et N’Geeso ont faim. Sur l’insistance de la jeune femme, le chef pygmée la quitte pour se mettre en quête de nourriture. A peine a-t-il tué une gazelle qu’il se trouve face à deux grands chiens pas commodes qu’il élimine grâce à ses fléchettes empoisonnées. Le reste de la meute débarque mais il a le temps de se réfugier dans un arbre. Hélène a entendu la meute et voit soudain deux jeunes femmes blanches, des jumelles à première vue, qui déambulent calmement. Elle les prévient du danger et leur propose de se réfugier avec elle. L’une des sœurs lui demande un coup de main car elle a peur de grimper. Hélène descend pour aider et se trouve tout de suite menacé par Vani qui lui annonce que c’est elle le maître de la meute. Elle est obligée de suivre les deux filles qui l’emmène auprès d’un vieil homme encore vif, L’ancien ou Thor comme on préfère. Il fait enfermer Hélène dans son antre situé dans un flanc montagneux, sermonne ses filles qui n’ont pas su se débarrasser de Ki-Gor et rejoint son prisonnier déposé dans une autre pièce. Comme un dément, il parle de vengeance. En le faisant parler un peu, Ki-Gor finit par rassembler les pièces du puzzle. Thor alias le capitaine Thornsten écumait les fleuves d’Afrique sur son bateau en compagnie de sa femme et de ses chiens, sa grande passion. Il prit un jour Owens sous son aile qui le remercia en s’enfuyant avec sa moitié. Celle-ci finit par revenir vers lui en lui promettant qu’il ne s’était rien passé mais la naissance 9 mois plus tard des jumelles convainquit le marin qu’il avait été trahi. Il organisa un accident en précipitant son bateau du haut d’une chute pour passer pour mort mais en y laissant sa femme périr et éleva les filles dans la haine et la rivalité. Il a recruté une petite armée de guerriers et a développé sa race de chiens en en faisant de redoutables tueurs. Quand il a aperçu Owen lors du repérage du barrage, il a ainsi su que sa vengeance serait complète. Il décide de fouetter son prisonnier mais ça suffit pour Ki-Gor qui sort de la cage et finit par maîtriser le vieux fou avec beaucoup de difficultés. Il demande la libération de George mais entre-temps, les jumelles sont de retour et tiennent Hélène. Ki-gor menace de tuer leur pères mais il semble bien que ce dernier ait bien réussit à se faire haïr de Vani. Néanmoins, un deal finit par être trouvé. La liberté pour Hélène et George et Ki-Gor accepte de se rendre. Lorsque le chef Massaï emmène sa femme libre, Ki-Gor relâche son prisonnier humilié qui a deviné très vite la vrai identité de son hôte et décide de lâcher les chiens sur lui. Il connait mal l’homme de la jungle qui commence à faire un massacre chez les canidés. Thor et Vani s’en mêle, ça fait beaucoup trop même pour Ki-Gor. Il se précipite par une ouverture donnant sur un ravin et parvient à se rattraper à une corniche hors de vue de ses adversaires qui croient avoir gagné la partie. Il s’agit maintenant de mener l’assaut sur le village Massaïs et d’en finir avec le vrai Owens. Neeba, qui s’est tenu à l’écart pendant la confrontation est effondrée mais reprend espoir quand elle voit celui qu’elle croit aimer se hisser par l’ouverture. Ki-Gor lui explique qu’il faut qu’elle l’aide à sortir de là discrètement pour rejoindre son vrai père au village. L’arrivée sur le lieu et les explications de Ki-Gor permettent cette fois-ci d’organiser une résistance. Il fait mettre en place des épieux enduits de poison, concocté par N’Geeso qui les a rejoint, derrière la palissade pour contenir un assaut. Tout est mis en place à temps car Thor a décidé d’employer la même tactique. Une charge de rhinocéros encadré par la meute. La palissade vole en éclat mais les mastodontes s’empalent eux même sur les épieux. Rendu fous de douleur, ces derniers piétinent un grand nombre de chiens. Les guerriers Massaïs entre en jeu face aux guerriers de Thor. Le vieux dément projette sa lance sur Ki-Gor quand une forme se glisse entre les deux. Il s’agit de Neeba qui sauve l’homme qu’elle aime. Le corps à corps qui s’ensuit entre les deux hommes se termine tragiquement quand Thor s’empale sur sa propre arme. Vani veut venger son père mais George la tansperce de sa lance. Owens se précipite auprès de son ancien ami. Le mourant apprend alors qu’il était le père des jumelles. Il ne s’était rien passé entre Owens et sa femme.

Ce récit, qui est l’un des plus long écrit, basé sur toutes sortes de sentiments exacerbés est passionnant à lire.
JUNGLE-STORIES.-Summer-1948-600x853.jpg
JS été 48.jpg
Fac similé avec couverture alternative qui met en avant la réédition de la première aventure dans ce numéro
IMG_20211112_111003.jpg
IMG_20211112_111039.jpg
IMG_20211112_111130.jpg
IMG_20211112_111204.jpg
IMG_20211112_111253.jpg
IMG_20211112_111351.jpg
IMG_20211112_111425.jpg
IMG_20211112_111457.jpg
La suite juste après...
Modifié en dernier par Gradatio le dim. 21 nov. 2021, 18:37, modifié 1 fois.
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite..

Fin des illustrations du récit 39
IMG_20211112_111536.jpg
IMG_20211112_111617.jpg
IMG_20211112_111647.jpg
IMG_20211112_111722.jpg
IMG_20211112_111758.jpg
IMG_20211112_111830.jpg

40) The Golden Claws of Raa (automne 1948)
Ki-Gor, Hélène et George trouvent le cadavre d’une femme pygmée. A l’examen, ils voient bien que cette dernière a été assassinée et aux traces sur son corps qu’elle faisait partie d’un convoi d’esclaves. Malgré l’insistance d’Hélène qui ne veut pas se lancer sur les traces des assassins avec seulement la vingtaine de guerriers Massaïs qu’ils ont avec eux, Ki-Gor ne veut pas perdre de temps et trop se faire distancer. Il part donc en éclaireur à travers les arbres. Sur le chemin, il croise une troupe de grands singes qui se déplacent en parallèle. Quand l’un d’entre eux le repère et vient vers lui, il est rappelé par le chef de la bande, une bête énorme à la canine apparente due à une cicatrice qui lui traverse la gueule. Tout au long de la route, d’autres petits groupes cheminent aussi dans la même direction. Il finit par arriver au camp des esclavagistes composés de guerriers Bantus, de quelques arabes et du chef habillé comme un bédouin dont le visage lui rappelle quelque chose. Les prisonniers sont principalement des femmes dont l’une attire son attention : Une blanche étrangement vêtue. La reconnaissance faite, il part rejoindre le petit groupe qui a fait son chemin et expose le plan. Le camp est adossé à la rivière. Il prend quelques hommes avec lui qui sortiront de l’eau au moment où George et le reste de ses guerriers surgiront de la jungle. Hélène restera en retrait dans un arbre. L’attaque surprise à lieu et très vite, les esclavagistes sont maîtrisés. Hélène ayant eu son heure de gloire en sauvant son mari grâce à une flèche bien ajustée. George veut massacrer les survivants mais Ki-Gor s’interpose préférant les livrer à la justice. Sans son turban, ils reconnaissent le chef qui est une vieille connaissance, Sam Stalker. Les esclaves sont libérés mais ils ont un mal fou à approcher de la femme blanche très agressive qui ne parle aucun dialecte que connaissent nos amis. Hélène finit tout de même par convaincre Raa (il semblerait que ce soit son nom) qu’ils sont là pour l’aider mais à peine libérer, les différents groupes de grands singes attaquent, s’emparent de la femme et de Stalker et disparaissent rapidement. Malgré son envie de les suivre, Ki-Gor doit d’abord penser aux esclaves et remettent les prisonniers à la justice. Il se dirige vers le village d’N’Geeso dans lequel se trouve un tout nouvel agent du commissaire du district, le lieutenant Philip Arsndale dont il s’agit de la première mission et de ses hommes. Le vieux chef facétieux en profite pour lui faire une blague. Pour rencontrer Ki-Gor, il demande à ce que les soldats offre au seigneur de la jungle une offrande, à savoir les boutons des pantalons de tous les hommes. La surprise de Ki-Gor lorsque le lieutenant lui fait l’offrande perce à jour le vieux sacripant. Plus le temps de rire pourtant. Ki-Gor et N’Geeso se mettent à la recherche des grands singes pendant qu’Hélène et George resteront au village pour aider le lieutenant. Ils doivent essuyer une attaque d’un trio de panthère qui risquait de mal finir sans l’intervention surprise de Raa qui écrase d’un coup de gourdin la tête de l’une d’elle à la surpise des deux hommes, elle a vraiment une force phénoménale. La communication est enfin établie quand en baragouinant quelques mots d’anglais, elle leur fait comprendre que Skalter mais aussi Hélène sont prisonniers des grands singes et qu’elle peut les guider jusqu’à eux. Flashback : Hélène décide de désobéir aux consignes pour aller prendre un bain. Manque de chance, elle tombe nez à nez avec Raa, Stalker et un petit groupe de grands singes. La vérité lui apparait soudain : Raa commande les primates avec qui elle communique. Elle est entrainée avec Skalter toujours prisonnier mais qui espère bien tirer parti de la situation. Il a réussi à établir un contact en anglais que la jeune femme semble un peu parler et l’a persuadé que posséder des esclaves facilitent la vie. Raa piège ainsi Ki-Gor et N’Geeso qu’elle assomme alors que ceux-ci sont en train de se désaltérer. Au réveil, non seulement Hélène mais aussi Arnsdale tombé dans une embuscade au moment où il conduisait les esclavagistes à la ville se trouvent là. Ils sont gardés dans une habitation d’hommes blancs. En fouillant un peu partout, il découvre que Raa s’appelle en fait Roberta Montgomery, fille d’un scientifique venu avec sa femme et sa fille faire des recherches dans la région. On n’en saura pas plus car Raa débarque avec Stalker et Mog, le grand singe à la canine sortante. Ki-Gor s’amuse à provoquer le grand mâle à la grande joie de l’esclavagiste qui espère bien que son ennemi sera réduit en bouillie mais Raa intervient. Une fois de nouveaux seuls, Le roi de lla jungle demande à Arsdale la bague de pacotille qu’il a au doigt et en ôte la pierre pour ne garder que la pointe. Il demande ensuite à N’Geeso le sac de poison qu’il sait que son ami cache sur lui et enduit l’objet de la substance mortelle. Une série de barrissement résonne soudain à travers la jungle. Il reconnait son ami Marmo surement à sa recherche. Quelques temps plus tard, les prisonniers sont amenés à l’extérieur ou Stalker expose son plan. La même ruse utilisée sur le blond et le pygmée servira à piéger les Massaïs. Il se propose par la suite de réduire les pygmées en esclavages pour en faire des rabatteurs. En attendant, c'est à un jeu cruel qu'il pense. N’Geeso et Arsdale vont être exposés dans la clairière pendant que Raa, à dos de zèbre et armée de son gourdin s’élancera pour leur broyer la tête. Tout à coup, un barrissement se fait entendre et Marmo sort de la jungle et se dirige vers son ami devant le regard ébahi des humains et la plus grande peur des primates. Ki-Gor en profite pour piquer ses deux gardes du corps qui s’écroulent très vite et lance un nouveau défi à Mog qui s’élance. Le combat intense qui s’ensuit est indécis. La puissance du grand singe dépasse celle de l’humain et la bague n’a plus la quantité de poison nécessaire pour en finir vite. Mog finit tout de même par s’affaiblir au fur et à mesure et le coup de grâce intervient quand Ki-Gort lui enfonce la bague au fond de la gorge. Les grands singes son hébétés mais Stalker qui a récupéré ses hommes, même désarmés car Raa a cassé tous les fusils, sont encore nombreux. Monté sur Marmo, il repousse les assauts. Raa a enfourché son zèbre pour en finir avec Hélène mais ki-Gor saute du dos de l’éléphant, la bouscule lui faisant perdre l’équilibre et elle finit sous les pattes de Marmo. Les Massaïs surgissent à ce moment-là et cette fois-ci ne font pas de quartier. Stalker finira étrangler avec sa propre chaîne qu’il avait toujours sur lui.

Un récit 100% action ! Le combat face à Mog est d’une incroyable intensité à la lecture. J’ai été aussi très content de revoir Marmo absent depuis bien longtemps. Serait-ce la réédition de la première aventure dans le numéro précédent qui a donné des idées au scénariste ?
Jungle-Stories-September-1948-600x849.jpg
Pour la première fois depuis longtemps, il n'y a pas d'illustration double page en début d'histoire mais une petite vignette et une pleine page.
IMG_20211112_112020.jpg
IMG_20211112_112102.jpg
La suite juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite des illustrations du récit 40

IMG_20211112_112136.jpg
IMG_20211112_112222.jpg
IMG_20211112_112256.jpg
IMG_20211112_112328.jpg
IMG_20211112_112358.jpg
IMG_20211112_112444.jpg
IMG_20211112_112527.jpg
Et ça continue...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite...

IMG_20211112_112551.jpg
IMG_20211112_112637.jpg
IMG_20211112_112716.jpg
IMG_20211112_112756.jpg
IMG_20211112_112836.jpg
IMG_20211112_112911.jpg
IMG_20211112_112945.jpg
IMG_20211112_113021.jpg
Suite et fin juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite et fin...
IMG_20211112_113057.jpg
IMG_20211112_113134.jpg
IMG_20211112_113321.jpg
IMG_20211112_113431.jpg
IMG_20211112_113812.jpg
IMG_20211112_113859.jpg
IMG_20211112_110846.jpg
High Adventure N° 103 (novembre 2008) dans lequel fut réédités les deux récits.

A suivre...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Ki-Gor Partie 24 : Récits 41 et 42 (Jungle Stories Vol.4 N° 5 et 6)

Les illustrations principales des deux récits suivants sont signées Herman Vestal. On assiste à une baisse drastique des dessins à l’intérieur de l’histoire et la plupart ont déjà été utilisés auparavant. Je développe plus bas.

41) The Lost Beats of Ta'Tamba (hiver 1948-1949)
Ki-Gor sauve un adolescent d’un léopard. A ses côtés, un homme mort visiblement empoisonné. Le garçon s’appelle Brend prince de la vallée de Ramfis. Son père, Sandak est mort en lui léguant la succession à l’âge de ses 15 ans. Il devait épouser la belle Arlenna mais un ambitieux du nom de Durga-Rama s’est emparé du trône et de la fille. Seul Liike, le grand prêtre se tient à travers de sa route. Brent menacé de mort s’est enfui pour chercher de l’aide en compagnie d’un serviteur qui était le seul à connaitre la route du retour. Heureusement, Ki-Gor qui propose naturellement son aide, la connait par le biais de tribus et chasseurs côtoyés. Cette vallée se trouve après un grand défilé dans laquelle vit une race de grands singes qui la garde. La cité en elle-même est une réminiscence du passé de l’époque où les Egyptiens l’ont construite. Les habitants actuels en étant leurs descendants. Les Kal-Ab sont leurs esclaves. Au-delà de la rivière qui longe la vallée se trouvent les Batolos, une tribu de cannibales appelé aussi les Ta’Tamba faisant de temps en temps irruption pour enlever des femmes mais qui restent prudent face à l’armée de la cité supérieure en nombre. Ki-Gor et Brend qui ont été rejoint par Hélène et N’Geeso peuvent compter sur le brave Marmo pour leur ouvrir la route. Parvenu aux abords de la passe, Ki-Gor se propose de partir en avant en laissant ses compagnons sous la garde de l’éléphant. Il s’élance sûr de lui lorsqu’il remarque autour de lui des formes menaçantes. Il s’agit des grands singes gardiens. Le plus téméraire finit avec une flèche au travers du corps et notre héros arrive plutôt tranquillement au mur de la cité. Il parvient à y entrer, neutralise un garde et se trouve face à …N’Geeso. Le Pygmée demande à son ami de revenir vite à la passe car les grands singes sont de plus en plus nombreux et audacieux. Ils n’ont pas le temps de sortir qu’ils sont aperçus par Durga-Rama qui lâche sur eux son animal de compagnie, un lion du nom de Panthra qui n’a pas l’habitude des proies qui se défendent. Ainsi, à la première résistance de Ki-Gor, il bat en retraite mais le bruit a attiré les gardes et le seigneur de la jungle est coincé. Il remarque tout de même que son ami a réussi à s’échapper discrètement. Interrogé, il ment sur son identité. Il est emprisonné et quelques jours plus tard, trainé dans une arène où il est opposé à deux gorilles venus de la passe. Le combat face aux deux primates permet à Ki-Gor de déployer toute son agilité et sa ruse face à la force bestiale des quadrumanes. Il finit par trouver une ouverture, se hisse hors de l’arène pendant que la foule panique car les deux singes sont hors de contrôle, et se frait un chemin à travers les cadavres des gardes qui se mettent à travers de sa route. Le prêtre Liike en profite pour lancer la rébellion contre l’usurpateur. Ki-Gor arrive à la passe où il retrouve N’Geeso mais pas les autres. Ils se mettent à leur recherche et tombent très vite sur Marmo et Brend qui explique qu’après avoir échappé aux grands singes, ils se sont trouvés face à des gardes de la cité. Hélène a couvert la fuite du prince mais a été capturée. Cette dernière est conduite auprès de Durga-Rama qui a maitrisé la révolte mais n’a pu capturer Liike. En interrogeant Hélène, il se doute de l’identité de son invité évadé. Il se rend avec elle chez les Ta’Tamba et propose à leur chef Chonk la jeune femme rousse en échange de cent guerriers afin d’écraser définitivement la révolte. Sur les traces d’Hélène, Ki-Gor aperçoit un groupe de cannibales accompagnants les soldats de Ramfis. Il en capture un et le fait parler. Le pauvre, effrayé ne se fait pas prier. Ki-Gor lui demande de le guider jusqu’au village. Il y a deux façon de s’y rendre : Par la rivière mais avec Marmo, ce ne va pas être possible ou par un marais peu emprunté car rempli de sables mouvants et de crocodiles. La traversée est en effet pénible et il faut toute la patience de Ki-Gor pour guider l’éléphant à travers le marécage. En parallèle, le combat que mène Durga-Rama face aux rebelles est un triomphe grâce à ses alliés. Il ne lui reste plus qu’à monter sur le trône et épouser Arlenna. Au village cannibale, le chef Chonk vient de se rendre compte qu’il a peut-être fait un marché de dupes car la femme vient de le blesser avec un couteau. La situation empire quand un éléphant fait irruption dans le village et commence à le saccager pendant qu’un géant blond ne lui demande sa captive. Trop lâche, il libère Hélène mais s’empare d’une lance une fois que le couple lui tourne le dos. Il finira avec le couteau de Ki-Gor dans la poitrine. Les cannibales ont trop peur pour s’attaquer aux intrus et les laisse partir. Sur le chemin du retour, alors qu’ils débouchent des marais, survient un homme que Brend reconnait comme étant l’un des serviteurs d’Arlenna. Il annonce que le mariage va avoir lieu et que la pauvre fille va être conduite dans les appartements de son mari. Les rebelles se sont regroupés dans la jungle après leur défaite. Ki-Gor dépêche Brend, Hélène et N’Geeso pour les ramener à la cité pendant que lui part en avant essayer de sauver Arlenna. Il parvient sans grande difficulté dans la cité et s’introduit dans les appartements royaux par une fenêtre, juste à temps pour épargner le déshonneur à la jeune vierge. Panthra attaque sur l’ordre de son maître mais Ki-Gor en a vu d’autres et le lion est rapidement mort. Durga-Rama s’empare d’une hache tout en appelant au secours mais il a lui-même fermé les portes pour avoir la paix. Le duel semble déséquilibrer puisqu’après la hache, c’est le cimeterre que manie en expert le félon. Malgré son couteau cassé, Ki-Gor parviendra tout de même à tuer son adversaire. Il récupère Arlenna et saute par la fenêtre au moment où la porte vole en éclat. C’est au moment de toucher terre que les renforts sous la forme de l’armée rebelle réorganisée, précédée par Marmot et N’Geeso qui font le ménage, reprennent la cité pour le compte de Brend qui retrouve son trône et sa fiancée.

Ce récit surfe sur le précédent en privilégiant l’action. Après un grand singe, c’est deux que Ki-Gor affronte dans celui-ci. Un joli combat sur plusieurs pages dont je n’ai pas pu mettre toute les phases qui sont en soit difficiles à résumer et aurait risqué d’être rébarbatif à la lecture. Les deux primates ont un nom dans l’histoire : Zag et Gomson.

Un subtil changement sur la couverture : Hélène commence doucement à se couvrir. Il ne s'agit pour le moment que d'un bout de tissu qui relit son deux pièces porté jusqu'à présent mais l'époque est en train de changer.
Jungle-Stories-Winter-1948-.jpg
1.jpg
Le sommaire qui contient une petite erreur. Il est indiqué Vol.4 N°3 au lieu du N°5. Ceux qui serait interressé par la lecture sous forme de téléchargement doivent savoir que c'est sous le faux numéro qu'il apparait.
IMG_20211120_144000.jpg
IMG_20211120_144042.jpg
Une illustration de belle dimension et signée. Malheureusement, je n'ai pas pu l'identifier, la voici au cas où quelqu'un connaitrait.
IMG_20211120_145038.jpg
Par contre, quelques dessins déjà utilisés auparavent
IMG_20211120_144133.jpg
Déjà vu dans le récit 25 (partie 16)
IMG_20211120_144221.jpg
IMG_20211120_144303.jpg
IMG_20211120_144344.jpg
Déja vu dans le récit 27 (partie 17)
IMG_20211120_144513.jpg
Et mon avatar qui vient du récit 25 (partie 16)

La suite juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Suite...

42) Nirvana of the Seven Voodoos (printemps 1949)
Voici un récit dont je ne ferai pas le résumé car vous le connaissez. Il s’agit de la réédition du récit 3 : Ki-Gor and the Giant Gorilla Men. A l’époque, pour les lecteurs qui ne l’avait pas lu, ça a du faire assez bizarre car il est tout de même la suite directe du récit 2 et c’est dans celui-là qu’apparait pour la première fois George, alors ancien cuisinier américain et désormais chef des Massaïs.
le texte est tout de même légèrement modifié à la fin. On se rappelle que Ki-Gor, Hélène et George sont sur la côte quand un bateau anglais passe au large et les récupère pour partir à Londres (qui sera conté dans le récit 4). Dans le texte d’origine, l’ultime phrase est : « Pour la première fois, Ki-Gor est heureux de pouvoir retourner vers son peuple. » Dans la réédition, on trouve la phrase suivante : « Et alors, il sut qu’il ne retournerait jamais auprès de son peuple. Sa maison est la jungle, et c’est là qu’il veut rester. »

Cette fois-ci, aucune illustration dans l'histoire.
Jungle-Stories-Spring-1949.jpg
IMG_20211120_184242.jpg
Une illustration qui n'a rien à voir avec le contenu.
IMG_20211120_184347.jpg
Une illustration en fin d'histoire qui est surement empruntée à un autre récit.
IMG_20211120_143839.jpg
High Adventure N° 111 (mars 2010) dans lequel sont réédités les deux récits.

A suivre...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

allez! un petit bonus .

The White Lord of the éléphant Kingdown : Tega, tarzanide oublié

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai entamé la lecture du fac similé du troisième Jungle Stories acquérit récemment afin d’en lire les récits secondaires que je ne connaissais pas quand je tombais sur celui-là.

Robert Lane est un jeune garçon dont le père est capitaine du King’s African Rifles. Il est kidnappé par Nukoo, un porteur qui espère bien en tirer une rançon. Il n’aura pas le temps de la demander qu’il sera victime de Mwalla, une éléphante chef de troupeau qui vient de perdre son bébé tué par un léopard. Elle recueillera Robert et l’élèvera au sein du troupeau. Quelques années plus tard, Robert est devenu Tega. Il se déplace de branche en branche, manie l’arc et le couteau et organise la défense des éléphants convoités pour leur ivoire de la double menace que représente Ali el Mohktar, chef de caravane arabe et de la tribu des bandas menée par N’Douka et son sorcier Annike qui dirige en parallèle la secte des hommes léopards. Les circonstances amèneront le seigneur des éléphants à porter secours à un safari dans lequel se trouvent ses parents biologiques.

Un récit d’une vingtaine de pages bien sympathique écrit par Armand Brigaud, un français ayant vécu aux Etats-Unis avant de revenir s’installer à Toulouse. Je reparlerai de lui car il a signé une petite vingtaine de récits dans la revue. Certaines sources le citent aussi comme illustrateur mais je ne sais pas si c’est lui qui signe celle-ci-dessous.
IMG_20211120_143508.jpg
A suivre avec un illustrateur..
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Ki-Gor, les illustrateurs partie 10 : Earl Mayan

Earl Mayan apparait à deux reprises dans les illustrations (récits 43 et 45). On ne peut pas dire que ce soit mon préféré. Son travail sur Ki-Gor ne me plait pas beaucoup. Quoi qu’il en soit, voici une nouvelle biographie toujours établie par Eric Saunders.
EarlMayan.jpg
Earl Eugene Mayan est né le 19 juin 1916 à Hempstead, Long Island, NY. Son père était Louis S. Mayan et sa mère était Eleanor "Ellen" Mayan. Ses deux parents étaient natifs de New York. Son père était greffier en chef à la Compagnie de téléphone. Son frère aîné, Louis, était dessinateur. Ils vivaient au 205 Lord Avenue à Hempstead, NY.

En 1930, la famille a acheté sa propre maison au 161 Cochran Place, qui était évaluée à 7 500 $. En 1933, après avoir terminé ses études secondaires à Hempstead, il étudie pendant quatre ans au Pratt Institute de Brooklyn. Là, il a rencontré Edd Cartier et H. Winfield Scott , qui l'ont initié à l'illustration d'histoires pour des magazines pulp.

Après avoir obtenu son diplôme en 1936, il partagea avec Cartier un studio d'art dans l'Upper West Side. Il a trouvé du travail en dessinant des illustrations d'histoires pour des magazines à succès, tels que Action Stories, All-Adventure Action Novels, Clues Detective Stories, Complete Adventure, Complete Sports, Ka-Zar et Western Fiction. Il a été payé au taux standard de 7,50 $ pour chaque dessin d'une page et de 15 $ pour une double page.

En 1940, il a commencé une mission en cours pour illustrer les aventures de The Shadow pour Street & Smith. Il a obtenu ce poste en remplaçant son ami, Edd Cartier, qui avait démissionné après quatre ans.

Le 19 août 1941, il est enrôlé dans l'US Army Corps of Engineers en tant que soldat. Il a été enregistré comme étant célibataire, mesurant 1,73m. et pesant 65 Kgs. Après deux ans d'entraînement intensif, il fut attaché à la 8e armée britannique et envoyé en Angleterre, en France et en Allemagne. Il est démobilisé à l'automne 1945.

Après la guerre, il reprend sa carrière d'illustrateur pulp, et travaille pour Argosy et Adventure. Il trouva bientôt un travail mieux rémunéré en tant qu'illustrateur indépendant pour McCall's Magazine et The Saturday Evening Post.

En 1948, il a épousé Marjorie Mayan et ils ont déménagé au 10 Henhawk Lane à Huntington à Long Island, NY, où ils ont élevé deux filles, Susan et Kathleen.

Au cours des années 1950, il a également travaillé comme artiste de couverture pour des livres de poche pour des éditeurs tels que Bantam Books, Bonanza Books, Dell, Monarch Books, Random House et Reader's Digest. Il a également travaillé pour des magazines Digest, tels que Alfred Hitchcock Mysteries, The Twilight Zone de Rod Serling et Western de Zane Grey.

Dans les années 1960, il a travaillé pour des magazines d'aventure pour hommes, tels que Adventure, Argosy et True.

En 1962, il commence à enseigner les beaux-arts et l'illustration à l'Art Students League. L'enseignement a fait ressortir ses compétences verbales et il a commencé à écrire ses mémoires, de la poésie et des livres pour enfants.

En 1995, il a pris sa retraite de l'enseignement.

Il a continué à peindre des paysages, des natures mortes, des portraits et à explorer l'art abstrait.

Earl Mayan est décédé à Huntington le 12 décembre 2009 à l'âge de quatre-vingt-treize ans.


37-12,CompAdv3.jpg
Complete Adventure, décembre 1937
37-12,CompAdv4.jpg
Complete Adventure, décembre 1937
53-00,Bantam-1081.jpg
Bantam N° 1081, 1953
54-02,SEP.jpg
Saturday Evennig Post, février 1954
55-04-23,SEP.jpg
Saturday Evenning Post, avril 1955
59-04-29,SEP.jpg
Saturday Evennig Post, décembre 1956
66-00,SEP.jpg
Saturday Evenning Post, avril 1959
80-00,Cezanne.jpg
Pour moi, Cezanne (1980)

Il s'agit du dernier illustrateur que j'ai identifié sur les récits de Ki-Gor. Il reste une signature dont je n'ai pas trouvé la correspondance. Il s'agit de l'illustration du dernier récit. Je lis Chet Risio mais je n'ai rien trouvé sur lui. Je la mets ci dessous au cas où quelqu'un saurait quelque chose.
IMG_20211027_094259.jpg
Fin pour le moment...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
reedff
Maître Jedi
Maître Jedi
Enregistré le : mer. 23 déc. 2009, 20:50
Localisation : gironde

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par reedff »

Les couvertures sont des réussites dans l'ensemble.

Pour Earl Mayan dans Saturday Evenning Post, avril 1959; je trouve superbe le petit vieux.
Modifié en dernier par reedff le jeu. 25 nov. 2021, 15:26, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

reedff a écrit : jeu. 25 nov. 2021, 15:09
Pour Earl Mayan dans Saturday Evenning Post, avril 1959; je trouve superbe le petite vieux.
Oui, c'est pourquoi j'ai bien précisé que c'était les illustrations de Ki-Gor qui me posaient problème.

Quand je les posterai, j'aimerai bien avoir ton avis dessus. :wink:
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

J'ai trouvé dans les histoires secondaires de Jungle Stories, un récit réédité ici dans HIgh Adventure dont les illustrations sont signées Earl Mayan. Elles sont mieux à mon gout que celles de Ki-Gor mais j'ai aussi remarqué que le côté sombre de ses illustrations me posait soucis. C'est peut être ça.

IMG_20211125_152356.jpg
IMG_20211125_152446.jpg
Je posterai la première sur Ki-Gor ce week end si je trouve le temps avec les résumés.
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Avatar du membre
Gradatio
Maître 2e Dan
Maître 2e Dan
Enregistré le : mer. 29 juil. 2020, 13:04
Localisation : sens Yonne

Re: Tarzan et tarzanides dans les pulps

Message par Gradatio »

Ki-Gor Partie 25 : Récits 43 et 44 (Jungle Stories Vol.4 N° 7 et 8)

La première illustration est d’ Herman Vestal et la seconde d’Earl Mayan.

43) Safari of the Serpent Slaves (été 1949)
Le quatuor de nos aventures est à la recherche d’un safari disparu. Le brave Marmo ouvre la route à ses amis. La région qu’ils traversent et qu’ils ne connaissent pas leur apparait pour le moins étrange. Des fleurs mais pas d’insectes et peu d’animaux alentours. Ils finissent par apercevoir des tentes dans le lointain. Dans la direction prise pour les rejoindre, ils sont étonnés de tomber sur une vieille femme au pied d’un Baobab qui entretient un feu maigrichon et menacée par des vautours qui tournent autour d’elle. Ils foncent pour faire fuir les charognards mais la réaction de la vieille est à l'instar de l'endroit, bizarre. Elle semble désolée que deux vautours aient trouvé la mort. La discussion n’a pas le temps de s’engager qu’un barrissement terrible fend l’air. Marmo semble être devenu fou. La vieille femme en profite pour partir. George et N’Geeso s’occupe de mettre Hélène à l’abri pendant que Ki-Gor tente de calmer l’éléphant. Une fois qu’il y est parvenu, il retrouve les autres qu’ils chargent de continuer vers le safari pendant qu’il piste la vieille qui l’a intrigué. Il finit par la retrouver et une nouvelle fois, elle est entourée de vautours. Ki-Gor décoche des flèches pour les éloigner mais la vieille entre dans une colère noire et d’étranges sons sortent de sa bouche. Ki-Gor comprend tout d’un coup, ce sont les mêmes qu’émettent les charognards qui se jettent alors tous sur lui. Après avoir repoussé un premier assaut, il rejoint les arbres où ses adversaires ont moins de marge de manœuvre et les tue les uns derrière les autres avant que les rares survivants ne s’enfuient La Vieille a une nouvelle fois disparue. Il reprend la piste et ne tarde pas à voir une file d’indigène qui se dirige vers lui. Il se cache dans un arbre et observe. La chair de poule l’envahit quand il voit à quoi il a affaire : Des Zombies ! Il reprend son sang-froid et continue à observer. Le leader, un être massif semble, lui, totalement normal. Il est rejoint par un autre groupe composé cette fois-ci de guerriers normaux à dos de zèbres commandés par un homme plutôt fluet. Une altercation vocale éclate entre les deux leaders et Ki-Gor comprend qu’il est en présence de deux frères qui se disputent les faveurs de leur mère. Atumbi le costaud et Amilla le maigrichon ne finissent pas leur discussion car le premier repère Ki-Gor et s’élance vers lui. Le seigneur de la jungle n’a pas d’autre choix que de combattre. Amilla espère bien que l’étranger en finisse avec son frère mais le combat est très équilibré. Survient alors la femme aux vautours, Subra, la mère des deux hommes qui commande à ses Zombies de neutraliser Ki-Gor qui épuisé ne peut résister. Subra lui explique qu’ils vont attaquer le safari. Un nouveau personnage fait alors son apparition : Teru, la fille de Subra et la sœur des deux hommes qui a l’air aussi impitoyable que les autres. Pendant ce temps, Hélène et les deux chefs arrivent jusqu’au safari dirigé par un ami à eux, Tom Wilson. Ce dernier leur présente ses clients : Le couple Ryan, Mel et Susan qui les accueille plutôt avec dédain, des touristes riches cultivant ouvertement le racisme. Hélène, à son habitude fait preuve de politesse et de patience. Le soir autour du feu, elle répond poliment aux nombreuses questions de l’homme qui boit plus que de raison et au moment d’aller se coucher se fait assez pressant. Il se retrouve au sol à deux doigts de trépasser de la main d’N’Geeso qui veillait et il faut qu’Hélène intervienne. Pendant ce temps, Subra et ses enfants s’approchent pour l’attaque en pleine nuit. Ki-Gor qui récupère doucement a remarqué que les zombies qui constituent l’armée sont des êtres normaux mais dont la volonté semble avoir été abolie par une drogue puissante. Subra confie le commandement de l’assaut à Amilla afin qu’il fasse ses preuves. Laissé à la surveillance de gardiens, Ki-Gor échafaude très vite un plan d’évasion. Il neutralise le premier un peu trop sûr de lui, s’empare d’un des zèbres qui envoie de plein fouet sur l’un de ceux qui se met en travers et s’élance vers le safari pour donner l’alerte. Il passe au large de l’armée en marche mais se fait repérer par Teru qui engage la poursuite. Ki-Gor a toute les peines du monde à maitriser sa monture et aux abords du camp, il donne l’alerte mais la sentinelle est fauchée par la femme qui continue la poursuite à travers le camp qui commence à s’agiter. N’arrivant pas à reprendre le contrôle, il finit par heurter un obstacle et est précipité en bas de sa monture, inconscient. Hélène se réveille en sursaut. Il se passe quelque chose. Elle sort de la tente et voit passer son mari sur un zèbre poursuivi par une furie qui dégomme tout sur son passage. Rejoint par l’ensemble du camp, N’Geeso se lance derrière la fille pour aider son ami. La résistance s’organise tant bien que mal alors que les cavaliers débarquent dans le camp. Le mot d’ordre étant de faire un maximum de prisonniers. Le safari ne peut pas compter sur Ryan qui s’éclipse discrètement pendant que sa femme devient hystérique dépassée par les évènements. Pourtant grâce au courage des membres du groupe, George et Wilson en tête, les assaillants sont repoussés mais Georges trouve cela vraiment bizarre et à peine le temps de respirer que surgissent les zombies de Subra. Ni les balles, ni la lance du chef Massaï ne parviennent à ralentir les êtres sortis d’un cauchemar. La partie est perdue. Wilson propose à Hélène et à Susan de s’enfuir sur le dos de zèbres dont les cavaliers ont été tués pendant qu’ils retarderont le moment de la défaite. Au moment où les femmes enfourchent leurs montures surgit Ryan qui assomme tour à tour Wilson et Hélène, s’empare du zèbre et part au galop suivi de sa femme qui ne va pas loin. Teru est de retour et désarçonne Susan pendant que son mari lâche jusqu’au bout prend la fuite. Parvenu hors de portée, il reprend son souffle et essaie de s’organiser mais là quelque chose bouge. Il sort son révolver mais son poignet se retrouve dans un étau. Une voix en Anglais lui dit de se calmer et il se rend compte qu’il a devant lui un blanc. Lorsqu’il apprend qu’il est face à Ki-Gor, il prend peur et raconte que le safari a été entièrement exterminé. Il n’est pas plus rassuré quand il apprend que l’intention du géant blond est de retrouver un éléphant et poursuivre les assassins. Dans l’enclos réservé aux esclaves femmes, Hélène reçoit la visite d’Amilla qui la veut à son service personnel. La jolie rousse n’est pas d’accord et met l’homme par terre. Il veut venger cet affront mais Teru apparait car sa mère veut voir la femme. Subra raconte alors son histoire. Il y a des années, elle est tombée amoureuse d’un blanc de passage au village. Elle l’a épousé mais celui-ci n’était intéressé que par la mine d’or qui se trouve aux abords. Il a exploité les habitants jusqu’à ce que sa fortune soit faite et a ensuite fichu le camp. Elle voue désormais une haine farouche pour tous les blancs et utilise pour ça les ressources de la mine. Elle se sert aussi du pollen d’une fleur qui a la capacité d’annihiler la volonté d’un être humain, l’empêchant même de ressentir la douleur, mais revers de la médaille, ces derniers meurent rapidement et sa famille doit multiplier les raids pour renouveler leurs esclaves. Ki-Gor a de son côté retrouvé Marmo et remonte la piste jusqu’au village de Subra qui le surprend par ses constructions très moderne. Il voit deux enclos : L’un contenant les zèbres et le second, plus étonnant, des éléphants. Il voit aussi les zombies se tuer à la tâche dans la mine gardé par les vautours. Une scène soudain lui attire le regard. Wilson et Hélène vivants ! Amilla s’apprête à les fouetter. Grave erreur et le chétif gredin périt entre les mains du seigneur de la jungle. Les prisonniers n’ont pourtant aucune réaction. La drogue donnée par Subra commence à faire effet. Ki-Gor parveint à les sortir un peu de leur torpeur, sort trois zèbres de l’enclos, place ses compagnons et en enfourche un lui-même. La fuite ne passe pas inaperçue et Teru lance la poursuite à dos de zèbres. Ki-Gor se rend compte qu’il va avoir du mal à la semer car il doit s’occuper des trois zèbres à la fois. Il se croit perdu quand un passage apparait, pas assez large pour qu’ils passent tous. Au moment où Teru arrive à portée, elle est soudain secouée de spasmes et s’écroule morte. Le guerrier suivant subi le même sort et la panique des zèbres empêchent les autres de passer. Ki-Gor a vite l’explication. Il s’agit d’N’Geeso resté libre qui attendait le bon moment pour intervenir. Ki-Gor lui confie Hélène et Wilson en lui indiquant où se trouve Marmo et Ryan. Quant à lui, il repart au village, il n’en a pas fini avec la vieille sorcière. Cette dernière réunit ses troupes et fulmine après la perte de deux de ses enfants. Elle a la malchance de passer sous l’arbre dans lequel se trouve son ennemi qu’elle est vite maitrisée et menacée de mort si on ne libère pas le safari. Atumbi s’exécute avant de prendre la fuite dans la jungle. George est en pleine forme n’ayant pas reçu de drogue. Susan est complétement éteinte et en état de choc. Hélène, Wilson, N’Gesso et un Ryan tout déconfit arrivent au village avec Marmo qui refait une crise de folie à son arrivée. Ki-Gor parvient une nouvelle fois à le calmer et l’envoie dans la jungle loin des humains. Par la bouche de Subra, il a l’explication de l’étrange comportement de son ami. Elle utilise aussi sa drogue sur les éléphants qui deviennent obéissant mais sous d’atroces souffrances. Elle avait réussi à capturer Marmo et commencer le traitement mais il a réussi à fuir. Alors que l’on s’organise pour aider au mieux les Zombies à guérir, au moment où tout le monde est occupé surgit Atumbi qui est sur le point de tuer Ki-Gor quand une forme s’interpose, deux coups de feu éclatent et deux hommes roulent au sol. Le temps de réagir et Ki-Gor voit le colosse mort tué par balle et à côté le corps percé de part en part de Ryan. Avant de rendre son dernier souffle, il leur demande de prendre soin de Susan. Un barrissement suivi d’un cri d’agonie résonne alors dans la jungle. Subra avait profité de la diversion pour s’enfuir mais Marmo s’est fait justice. Hélène reprend petit à petit ses esprits tout comme Wilson. Il faudra un peu de temps pour que cette partie de la jungle retrouve sa sérénité.

Annoncée sur la couverture comme la plus longue (ce qui est faux) et la plus palpitante (en tous cas à classer parmi les meilleures de l’ère post 1945), on passe vraiment un bon moment de lecture.


June-1949-Jungle-Stories.jpg
On retrouve une couverture déjà utilisée à deux reprises (identique au récit 27/partie 17 déjà fortement inspirée du récit 10/partie 7)
IMG_20211122_151029.jpg
Retour des petites illustrations à l'intérieur de l'histoire qui n'ont rien à voir avec l'aventure proposée.
IMG_20211122_150113.jpg
IMG_20211122_150200.jpg
Déja vu dans le récit 25 (partie 16) qui est la première partie de mon avatar.
IMG_20211122_150244.jpg
IMG_20211122_150315.jpg
IMG_20211122_150347.jpg
IMG_20211122_150542.jpg
IMG_20211122_150459.jpg
Le retour du mystérieux HL qui signe deux dessins.

La suite juste après...
Le sage est celui qui connait ses limites. :jap:
Répondre

Retourner vers « Forum des Romans Populaires »