Éditions Lug : Différence entre versions

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (Homogénéisation)
 
(Une révision intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
|colspan="2" align="center" |[[Image:C_Vistel_et_M_Navarro.jpg|Thumb|© Lug]]
 
|colspan="2" align="center" |[[Image:C_Vistel_et_M_Navarro.jpg|Thumb|© Lug]]
 
|-
 
|-
|colspan="2" align="center" | ''Les 3 dirigeants de la maison d'édition Lug après le départ d'A. Vistel<br>+ [[Rémy Bordelet]]''
+
|colspan="2" align="center" | ''Les trois dirigeants de la maison d'édition Lug après le départ d'A. Vistel<br>+ [[Rémy Bordelet]]''
 
|}
 
|}
  
'''Lug''' était une maison d'édition lyonnaise spécialisée dans la bande dessinée qui fut créée en 1950 par [[Marcel Navarro]] et [[Auguste Vistel]] et rachetée en 1989 par l'éditeur nordique [[Semic]].  
+
'''Lug'''&nbsp;&nbsp;Maison d'édition lyonnaise spécialisée dans la bande dessinée, créée en 1950 par [[Marcel Navarro]] et [[Auguste Vistel]] et rachetée en 1989 par l'éditeur nordique [[Semic]].  
  
Son nom provenait de ''Lugdunum'', le nom gallo-romain de la ville de Lyon (mais Lug est également le nom du dieu gaulois du commerce). Son siège était établi au 10, rue Bellecordière à Lyon, dans le même immeuble que deux autres maisons d'édition : [[Mon Journal|Aventures et voyages]] et les Quatre points cardinaux. Après six années il fut déplacé au 6, rue Emile Zola où il resta jusqu'à la fin en 1989.  
+
Son nom provient de ''Lugdunum'', le nom gallo-romain de la ville de Lyon (mais Lug est également le nom du dieu gaulois du commerce). Son siège était établi au 10, rue Bellecordière à Lyon, dans le même immeuble que deux autres maisons d'édition : [[Mon Journal|Aventures et voyages]] et les Quatre points cardinaux. Après six années il est déplacé au 6, rue Emile Zola où il resta jusqu'à la fin en 1989.  
  
 
Ce label s'est particulièrement fait connaître dans le domaine de la bande dessinée populaire par la publication de nombreux « [[petit format|petits formats]] » tels que : ''[[Blek]], [[Kiwi (revue)|Kiwi]], [[Mustang]], [[Nevada]], [[Ombrax]], [[Rodéo]] (avec [[Tex Willer (série)|Tex Willer]]), [[Yuma]], [[Zembla]]''. Au total on décompte près de soixante-quinze titres.
 
Ce label s'est particulièrement fait connaître dans le domaine de la bande dessinée populaire par la publication de nombreux « [[petit format|petits formats]] » tels que : ''[[Blek]], [[Kiwi (revue)|Kiwi]], [[Mustang]], [[Nevada]], [[Ombrax]], [[Rodéo]] (avec [[Tex Willer (série)|Tex Willer]]), [[Yuma]], [[Zembla]]''. Au total on décompte près de soixante-quinze titres.
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
À partir de l'année 1969, il se spécialise également dans le récit de [[super-héros]] et fait connaître en France les personnages de la [[Marvel Comics]] avec des titres tels que ''[[Fantask (Lug)]], [[Marvel (Lug)|Marvel]], [[Strange]], [[Titans]], [[Nova]], [[Spidey]]'' ou ''[[Spécial Strange]].
 
À partir de l'année 1969, il se spécialise également dans le récit de [[super-héros]] et fait connaître en France les personnages de la [[Marvel Comics]] avec des titres tels que ''[[Fantask (Lug)]], [[Marvel (Lug)|Marvel]], [[Strange]], [[Titans]], [[Nova]], [[Spidey]]'' ou ''[[Spécial Strange]].
  
[[Claude Vistel]], après le départ de son père, [[Auguste Vistel]], prendra sa place en tant que directrice de publication toujours au côté de [[Marcel Navarro]], mais avec la compagnie supplémentaire de [[Roger Médina]] au sein du comité de direction. En 1988, [[Marcel Navarro]] décide de se mettre à la retraite et le choix et fait alors de revendre la maison d'édition au groupe Suédois [[Semic International]] qui souhaite s'implanter en France. De là nait la filiale Lug-Semic, qui deviendra ensuite [[Semic|Semic France]], puis finalement Semic SA. Semic prendra la suite de Lug en reprenant dans un premier temps le catalogue Lug et en gardant aussi [[Claude vistel]] comme PDG. Mais après 5 ans de collaboration avec [[Semic]], [[Claude Vistel]] part à la retraite et l'on voit s'installer progressivement des comics autres que ceux de la ''Marvel Comics Group'' dont le marché Français et attribué à l'éditeur [[Panini]].
+
[[Claude Vistel]], après le départ de son père, [[Auguste Vistel]], prend sa place en tant que directrice de publication toujours aux côtés de [[Marcel Navarro]], mais avec la compagnie supplémentaire de [[Roger Médina]] au sein du comité de direction. En 1988, [[Marcel Navarro]] décide de se mettre à la retraite et le choix et fait alors de revendre la maison d'édition au groupe Suédois [[Semic International]] qui souhaite s'implanter en France. De là nait la filiale Lug-Semic, qui deviendra ensuite [[Semic|Semic France]], puis finalement Semic SA. Semic prend la suite de Lug en reprenant dans un premier temps le catalogue Lug et en gardant aussi [[Claude vistel]] comme PDG. Mais après 5 ans de collaboration avec [[Semic]], [[Claude Vistel]] part à la retraite et l'on voit s'installer progressivement des comics autres que ceux de la ''Marvel Comics Group'' dont le marché français et attribué à l'éditeur [[Panini]].
  
De la maison Lug, après le départ de [[Claude Vistel]], il ne restera plus que [[Remy Bordelet]], étant donné que [[Cirus Tota]] et [[Jean-Yves Mitton]] ont entamé une carrière dans les albums cartonnés. [[Remy Bordelet]] fait survivre les petits formats chez [[Semic]], et après son départ en 1993, les petits formats cessent de paraitre progressivement en commençant par [[Yuma]] dont la série [[Zagor]] stoppe brutalement en plein milieu d'un épisode!
+
De la maison Lug, après le départ de [[Claude Vistel]], il ne reste plus que [[Remy Bordelet]], étant donné que [[Cirus Tota]] et [[Jean-Yves Mitton]] ont entamé une carrière dans les albums cartonnés. [[Remy Bordelet]] fait survivre les petits formats chez [[Semic]], et après son départ en 1993, les petits formats cessent de paraitre progressivement en commençant par [[Yuma]] dont la série [[Zagor]] stoppe brutalement en plein milieu d'un épisode!
  
Les autres petits formats ne tardent pas à subir le même sort et stopperont jusqu'en 2001 où une tentative de relance est opérée avec un relookage total à la mode [[Semicverse]], parrainé entre autre par [[Jean-Marc Lofficier]] et [[Thierry Mornet]], mais n'aura pas le succès escompté et verra la fin définitive du petit format en 2003.
+
Les autres petits formats ne tardent pas à subir le même sort et stoppent jusqu'en 2001 où une tentative de relance est opérée avec un relookage total à la mode [[Semicverse]], parrainé entre autre par [[Jean-Marc Lofficier]] et [[Thierry Mornet]], mais n'a pas le succès escompté et voit la fin définitive du petit format en 2003.
  
 
== Les Publications Périodiques (hors comics) ==
 
== Les Publications Périodiques (hors comics) ==
<div style="column-width: 400px; column-count: auto; -webkit-column-count: auto; -moz-column-count: auto;">
+
<div style="column-width: 300px; column-count: auto; -webkit-column-count: auto; -moz-column-count: auto;">
 
*[[Albums Comiques de Kiwi]]
 
*[[Albums Comiques de Kiwi]]
 
*[[Animal Parade]]  
 
*[[Animal Parade]]  
Ligne 75 : Ligne 75 :
  
 
== Les Publications Comics ==
 
== Les Publications Comics ==
<div style="column-width: 400px; column-count: auto; -webkit-column-count: auto; -moz-column-count: auto;">
+
<div style="column-width: 300px; column-count: auto; -webkit-column-count: auto; -moz-column-count: auto;">
 
*[[Agence Tous Risques]]
 
*[[Agence Tous Risques]]
 
*[[Araignée (Une aventure de l')]]
 
*[[Araignée (Une aventure de l')]]
Ligne 97 : Ligne 97 :
 
*[[Spécial Strange]]
 
*[[Spécial Strange]]
 
*[[Strange Spécial Origines]]
 
*[[Strange Spécial Origines]]
*'''Thor''' (Voir [[Thor : Publications en France]]
+
*'''Thor''' (Voir [[Thor : Publications en France]])
 
*[[Titans]]
 
*[[Titans]]
 
*Collection [[Top BD]]
 
*Collection [[Top BD]]
Ligne 104 : Ligne 104 :
  
 
==Bibliographie==
 
==Bibliographie==
*[[Pimpf Mag]] N°14 (janvier 2007) (zoom éditeur)
+
*[[Pimpf Mag]] N°14 (janvier 2007) (Zoom éditeur)
  
 
==Liens externes==
 
==Liens externes==
 
* Un site de fan dédié aux éditions LUG : http://hb.pf.free.fr
 
* Un site de fan dédié aux éditions LUG : http://hb.pf.free.fr
 
*Hexagon comics : http://www.hexagoncomics.com/index.html
 
*Hexagon comics : http://www.hexagoncomics.com/index.html
 +
== Auteur de l'article ==
 +
* Collectif
  
 
[[Catégorie:Lug|Editions Lug]][[Catégorie:Editeur|Editions Lug]]
 
[[Catégorie:Lug|Editions Lug]][[Catégorie:Editeur|Editions Lug]]

Version actuelle datée du 7 avril 2021 à 22:55

© Lug
Les trois dirigeants de la maison d'édition Lug après le départ d'A. Vistel
+ Rémy Bordelet

Lug  Maison d'édition lyonnaise spécialisée dans la bande dessinée, créée en 1950 par Marcel Navarro et Auguste Vistel et rachetée en 1989 par l'éditeur nordique Semic.

Son nom provient de Lugdunum, le nom gallo-romain de la ville de Lyon (mais Lug est également le nom du dieu gaulois du commerce). Son siège était établi au 10, rue Bellecordière à Lyon, dans le même immeuble que deux autres maisons d'édition : Aventures et voyages et les Quatre points cardinaux. Après six années il est déplacé au 6, rue Emile Zola où il resta jusqu'à la fin en 1989.

Ce label s'est particulièrement fait connaître dans le domaine de la bande dessinée populaire par la publication de nombreux « petits formats » tels que : Blek, Kiwi, Mustang, Nevada, Ombrax, Rodéo (avec Tex Willer), Yuma, Zembla. Au total on décompte près de soixante-quinze titres.

À partir de l'année 1969, il se spécialise également dans le récit de super-héros et fait connaître en France les personnages de la Marvel Comics avec des titres tels que Fantask (Lug), Marvel, Strange, Titans, Nova, Spidey ou Spécial Strange.

Claude Vistel, après le départ de son père, Auguste Vistel, prend sa place en tant que directrice de publication toujours aux côtés de Marcel Navarro, mais avec la compagnie supplémentaire de Roger Médina au sein du comité de direction. En 1988, Marcel Navarro décide de se mettre à la retraite et le choix et fait alors de revendre la maison d'édition au groupe Suédois Semic International qui souhaite s'implanter en France. De là nait la filiale Lug-Semic, qui deviendra ensuite Semic France, puis finalement Semic SA. Semic prend la suite de Lug en reprenant dans un premier temps le catalogue Lug et en gardant aussi Claude vistel comme PDG. Mais après 5 ans de collaboration avec Semic, Claude Vistel part à la retraite et l'on voit s'installer progressivement des comics autres que ceux de la Marvel Comics Group dont le marché français et attribué à l'éditeur Panini.

De la maison Lug, après le départ de Claude Vistel, il ne reste plus que Remy Bordelet, étant donné que Cirus Tota et Jean-Yves Mitton ont entamé une carrière dans les albums cartonnés. Remy Bordelet fait survivre les petits formats chez Semic, et après son départ en 1993, les petits formats cessent de paraitre progressivement en commençant par Yuma dont la série Zagor stoppe brutalement en plein milieu d'un épisode!

Les autres petits formats ne tardent pas à subir le même sort et stoppent jusqu'en 2001 où une tentative de relance est opérée avec un relookage total à la mode Semicverse, parrainé entre autre par Jean-Marc Lofficier et Thierry Mornet, mais n'a pas le succès escompté et voit la fin définitive du petit format en 2003.

Les Publications Périodiques (hors comics)

Les Publications Comics

Bibliographie

  • Pimpf Mag N°14 (janvier 2007) (Zoom éditeur)

Liens externes

Auteur de l'article

  • Collectif