Alberto Giolitti

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
AlbertoGiolitti.jpg

Alberto Giolitti est un dessinateur et scénariste italien né à Rome le 14 novembre 1923 (Italie).

Ce scénariste et dessinateur débute à la fin des années 30 dans "Il Vittorioso" qui publie sa première bande I sensa paura en 1943 puis divers récits.

En 1946, il part pour l’argentine où il travaille pour l’Editorial Lainez de Buenos Aires et la Columba. Durant cette période il réalise des récits policiers et des adaptations de romans dont "Quo Vadis ?".

En 1949 il émigre aux USA où il produit des histoires pour les Comic Books de Dell/Western Publishing : The Challenge of Zorro dans "Four Color" en 1956, Indian Chief, Cisko Kid, Tonto, Tarzan, Sergent Preston (paru chez nous dans Pépito,Monty 2e série et Jim Taureau de la Sage), Abraham Lincoln Life en 1958 et divers récits dans "Four Color" comme They declared war ou A nose for trouble et il adapte toujours pour Dell Publishing les séries TV à succès Lone Ranger’s Famous Horse Hi-Yo Silver de 1956 à 1960, Gunsmoke (1965-70), Tom Bell et Tales of Wells Fargo en 1959, Have Gun Will Travel en 1960-62, Boris Karloff en 1962, etc.

Il adapte Alexandre le grand dans "Four Color" en 1956, Aladin et la lampe merveilleuse, Les voyages de Gulliver, etc.

Il retourne en Italie au début des années 60 et créé le Studio Giolitti qui réunit plus de 50 dessinateurs dont Nevio Zeccara, Ruggero Giovannini, Roberto Diso, Franco Caprioli, Salinas, Renato Polese, Giovanni Ticci, Antonio Sciotti, etc. Il continue néanmoins sa collaboration américaine, reprenant en 1961 Turok, son of stone qu’il dessinera jusqu’en 1984 (traduit partiellement aux éditions des Remparts de 1972 à 1977). Le studio fournit des bandes pour des magazines érotiques des éditions Edipériodicci : Jacula, Cosmine, etc. Pour la presse populaire italienne il produit Super Black puis pour l’éditeur Fratelli Spada, The Phantom, Mandrake (voir les éditions des Remparts) et Flash Gordon.

Pour le marché américain le studio adapte en BD des personnages de la Warner Bross : Bugs Bunny, Daffy Duck et Porky Pig (voir les fascicules correspondants de Sagédition) et fournit toujours des séries pour Dell/Gold Key comme Freedom Agent en 1963, Twillight Zone de 1963 à 1970, Lord Jim en 1965, divers récits dans "Ripley’s Believe it or not" en 1965-66 et 1978, Laredo en 1966, Voyage to the Bottom of the Sea de 1966 à 1970 (Voyage au fond des mers chez Sagédition), Tarzan en 1967, Star Trek de 1967 à 1979, l’adaptation du film King Kong en 1968 (paru chez nous à la Sagédition et chez Williams France), Cow Boy in Africa en 1968, La planète des singes en 1970, des récits pour "Mistery Comics Digest" entre 1972 et 1975, Dominus dans "Starstream" en 1976 (textes d’Arnold Drake) d’après Jack Williamson, etc. Pour le marché anglais, il dessine pour IPC L’Histoire de l’ouest, Jackie and the Wild Boy (dans "Princess-Tina"), The Fiery Furnaces (dans "Tiger and Hurricane"), Flame of the Forest (dans "Lion" ), Enchanted Isle (dans "Tammy").

Pour le marché allemand le studio reprend les dessins de Reno Kid (série allemande de Hans-Rudi Wäscher pour "Lasso") sur des textes de Dirk Hess (série parue en France dans Totem (2e série) en 1981-85), Lasso, Perry Rhodan (1968-75), Buffalo Bill (1975-84), etc.

Entre 1986 et 1988, Giolitti dessine 5 anni Dopo dans Comic Art (texte de Pedrazzi). Il entre ensuite dans l’équipe des desinateurs de Tex Willer en 1989, alors qu’il avait dessiné brièvement un épisode de la série en 1976.

Il est décédé le 15 avril 1993.

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet.