Claudio Tinoco

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tinoco.jpg

Claudio Tinoco Caraballo est né à Ceuta (Espagne) le 20 août 1920.

Durant les années 40, il fait son entrée dans le monde des « Tebeos » (BD populaires en Espagne) chez « Editorial Valenciana » en dessinant quelques épisodes dans « Selección Aventurera » et « Mc Kay de la policía montada » (Mc Kay de la Police Montée, en 1943). Plus tard, il réalise quelques travaux pour « Hispanoamericana de Ediciones » avec 3 épisodes de « Ric y Rob » et 8 épisodes de « El Sherif Thompson ». Il collabore avec Edmundo Marculeta dans la collection « Juan y Ramiro ». En 1951, il travaille pour la revue « Juventud Audaz » (Editorial Valenciana) en dessinant « Rex Temple », « El hotel de los fantasmas », « Allan Vance » et « La dama desconocida » tout au long des 12 premiers numéros.

En 1959, il est embauché par « Bruguera » pour dessiner son personnage le plus emblématique : « El Capitan Trueno » (« Taroïo » en France). D'abord dans « El Capitan Trueno Extra » du 5 septembre 1960 jusqu'au 6 mars 1961, à raison d'une double page centrale dans cet hebdomadaire.

En 1960, avec l'éditeur « Maga », il réalise 76 épisodes de la seconde série d' « Apache », en prenant la suite de Luis Bermejo qui avait créé le personnage (traduit chez l'éditeur SFPI en Loup Blanc) .

En 1961 est publié El Leon Marino (Le Lion des Mers dans Pirates), dessiné par Tinoco jusqu'au N° 5 dont il signe l'ensemble des scénarios. La même année, il publie « La Cuadrilla » une série en 46 numéros en collaboration avec Segrelles (publié en France par Sagédition : Les Cinq Copains dans Bugs Bunny (2e série)). Les personnages ne sont pas sans rappeler les héros juvéniles de « Katanga Joe ». En effet, il s'agit d'un quatuor notamment composé d'un Noir et d'un enfant grassouillet.

En 1962 il crée pour « Iberomundial » la série "Safari" dans la revue « Monitor », qui durera le temps de 74 numéros. Il s'agit en fait de « Katanga Joe » dans sa version originale. En 1964, l'éditeur « Galaor » publie la série « Espartaco » composée de 26 numéros. En 1965, il crée sa dernière série pour le marché espagnol, « El pequeño Sioux » (Le Petit Sioux) pour « Iberomundial » le temps de 32 numéros.

Il passe ensuite chez les éditions « Aventures & Voyages » pour lesquelles il travaille jusquen 1980. Il y continue sa série « Safari » renommée « Katanga Joe » directement pour la France. Il est alors à l'apogée de sa créativité et collabore avec divers autres éditeurs. Dans la dernière partie de sa vie, il réalise quelques caricatures et quelques histoires inédites qu'il a signées sous le pseudonyme « Tino ».

Le 6 avril 1993, il quitte définitivement ce monde sans obtenir la reconnaissance qu'il aurait méritée.

Auteurs de l'article

  • Dominik Vallet
  • Fabrice Castanet