Fantax

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
FANTAX
Editeur SER
Date de début Juillet 1946
Date de fin Avril 1949
Numéro Fin 39
Nb Pages ?
Nb Recueils ?
Collection Récits Complets

Fantax, personnage de bande dessinée imaginé par J. K. Melwyn-Nash (pseudonyme de Marcel Navarro) et dessiné par Chott (pseudonyme de Pierre Mouchot) qui fut l’un des premiers – et sans doute le plus connu – des héros costumés publiés dans la presse française.

Ce personnage fait une première et brève apparition en 1946 dans Paris-Monde-Illustré, journal hebdomadaire qui disparaîtra rapidement. Il parait ensuite, du 1er juillet 1946 au deuxième trimestre 1949, dans un fascicule qui lui est consacré et porte son nom. Quelques épisodes ont été dessinés par Robert Rocca. Le dessinateur Chott a également écrit quelques scénarios, notamment les huit derniers publiés en 1959 et illustrés par Rémy Bordelet.

Dénué de capacités extraordinaires, Fantax n’est pas à proprement parler un super-héros bien qu’il se présente dans un costume rouge et noir et qu’il cache sa véritable identité. Dans la vie civile, il se nomme Lord Horace Neighbour et exerce la très honorable profession d’attaché d’ambassade. Héros de l’ombre, il se déguise et sort la nuit pour faire la chasse aux gangsters qu’il affronte grâce à sa ruse et à sa force physique.

Cette série s’est fait particulièrement remarquer par son extrême violence, voire par un certain sadisme, qui valut à ses auteurs quelques déboires judiciaires. Fantax n’hésitaient pas, par exemple, à torturer ses adversaires pour leur faire avouer leurs crimes. Cet acharnement judiciaire conduira en 1959 au découragement de Chott, son dernier auteur, et à l’arrêt de la série.

Héros évoluant sur une frontière tenue entre le bien et le mal, sa généalogie doit être recherchée chez de sombres prédécesseur tels que The Shadow ou Fantômas, plutôt que chez les justiciers au grand cœur que furent The Phantom et Batman. Pour cette même raison, ses descendants les plus évidents se rencontrent dans la presse italienne (ou anglaise) dans des personnages tels que Diabolik, Satanik ou Spiderman (qui ne doit pas être confondu avec le super-héros des Marvel Comics).

Une réédition intégrale est en cours par les nouvelles éditions Chott.

Liens externes