Gil Kane

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gil Kane

Eli Kaze (né le 6 avril 1926 à Riga et décédé le 31 janvier 2000 à Miami) plus connu sous le nom de Gil Kane et quelques fois sous le nom de Scott Edwards était un artiste-auteur de magazines de bandes dessinées, fort connu pour sa co-création de la version moderne du super-héros de DC Comics : Green Lantern.

Ses débuts

Né dans une famille juive de Lettonie, il émigre aux Etats-Unis en 1929 et s’installe avec sa famille à New-York dans le quartier de Brooklyn. Quand il est au collège, il collabore à différents projets d’écritures. A l’âge de 16 ans en attendant de rentrer à la ‘School of Industrial Art’, il commence à travailler comme assistant dans un studio de comics faisant, comme tous les débutants les tâches de bases.

Pendant l’été de 1942, Gil Kane est embauché par la société MLJ et y reste 3 semaines, avant d’être renvoyé. Gil Kane précise « Deux trois jours après mon licenciement j’ai trouvé du travail dans l’agence de Jack Binder. Celui-ci avait un loft sur la cinquième avenue qui ressemblait étrangement à un camp d’internement. Il devait y avoir 50 ou 60 types, tous à leurs tables de dessin. Vous deviez vous expliquer pour chaque feuille de papier que vous utilisiez ».

C’est à cet endroit que Gil Kane commence à dessiner professionnellement. Et Gil Kane ajoute : « Ils n'étaient pas tellement heureux de ma production. Mais quand j'ai été réembauché par MLJ trois semaines plus tard, non seulement ils m’ont remis dans le département de production, mais en plus ils m’ont augmentés. Mon premier travail était l'Inspecteur Bentley de Scotland Yard paru dans la revue Pep Comics, puis ils m'ont donné une série complète : ‘The Shield and Dusty’, une série phare ». Après ses débuts pleins de promesses, Gil Kane arrête l’école pour travailler.

Silver Age

Pendant plusieurs années, Gil Kane dessine pour une douzaine de studios et d'éditeurs dont Timely Comics, le prédécesseur de Marvel et a comme 'professeurs' des artistes tels que Jack Kirby ou Joe Simon. Il interrompt sa carrière brièvement pour s'enrôler dans l'armée pendant la Deuxième Guerre mondiale, où il sert dans le Pacifique. Dans les années d'après-guerre, il travaille à nouveau sur les comics en utilisant différents pseudonymes tels que Pen Star ou Gil Stack, puis se fixe sur celui de Gil Kane.

À la fin des années 1950, Gil Kane travaille en tant qu'indépendant pour DC Comics. Durant cette période faste des comics, ce dessinateur de talent, illustre bon nombre d'histoires de super-héros (héros bien souvent ressortis du placard pour l'occasion) telles qu'Atom ou Green Lantern qu'il dessine pendant 75 numéros. Gil Kane dessine également 'The Teen Titans', quelques histoires de Hulk pour Tales to Astonish de Marvel (sous le pseudonyme de Scott Edwards), puis à la fin des années soixante-dix travaille sur l'adaptation en bandes dessinée du jouet Captain Action.

Suite à des soucis financiers, Gil Kane accepte tous les travaux qu'il trouve si bien qu'il a énormément du mal à terminer ses commandes. De ce fait il fait appel à d'autres artistes pour finir son travail. Dans les années soixante sous le pseudonyme de Scott Edwards, Gil Kane contribue à la revue T.H.U.N.D.E.R Agents pour l'éditeur Tower Comics. Il participe seulement au premier numéro en dessinant l'histoire « Menthor - The Enemy Within ».

Gil Kane s'installe chez Marvel. Il devient un contributeur régulier et au début des années soixante-dix devient le dessinateur du titre phare de la maison à idées : The Amazing Spider-Man, succédant ainsi au grand dessinateur John Romita. Il devient par la même occasion le dessinateur principal des couvertures de la société Marvel ce qui lui procure ainsi une grande stabilité financière. On peut noter également que Gil Kane avec Stan Lee réalisent en 1971, trois histoires de Spider-Man (The Amazing Spider-Man #96-98) qui vont à l'encontre du code de bonne conduite des comics, le fameux Comics Code Authority créé en 1954. En effet, ce code interdit de mentionner ou de montrer les drogues même dans une situation peu favorables pour celles-ci. Stan Lee décide de publier les trois histoires basées à l'origine sur une demande du gouvernement pour des actions de prévention anti-drogue. Les revues sont publiées sans le fameux cachet de validation du code. C'est la première fois qu'un éditeur refuse de s'autocensurer. Ces 3 comics reçoivent un accueil triomphal de la part des critiques et des acheteurs (une des plus grosses ventes de l'histoire de Marvel). À partir de ce moment, les autre éditeurs emboitent le pas à Marvel et arrêtent de se censurer.

Toujours dans cette période intense de travail, Gil Kane, associé à l'auteur Roy Thomas, revisite bon nombre de super-héros existant du monde Marvel comme Captain Marvel, Adam Warlock ou Iron Fist. Il contribue également à la création de Morbius le vampire vivant. Gil Kane regrette également de n'avoir pu travailler plus longtemps sur Spider-Man car il aurait bien voulu apporter des idées sur l'évolution du personnage, comme il avait pu le faire chez l'éditeur DC avec Green Lantern ou Atom.

Parallèlement à son emploi chez Marvel, Gil Kane travaille sur deux projets dans un format de type magazine, réalisant tout lui-même à l'exception des scénarios fournis par Archie Goodwin. Ces deux ouvrages : 'His name is … Savage', publié à compte d'auteur par la maison 'Adventure House Press' en 1968 et 'Blackmark', une histoire de science-fiction publiée en 1971 par Bantam Books. Il est à noter que certains historiens des comics, s’accordent à dire que 'Blackmark' est le tout premier Graphic Novel jamais sorti.

À la fin des années soixante, Gil Kane acquiert de manière temporaire les droits du personnage Conan le barbare avec l'intention de faire revire le personnage dans une revue de type Savage, c'est-à-dire dans un format magazine. Malgré sa bonne volonté, il est incapable de réunir le financement pour ce projet et les droits du personnage retournent à son propriétaire, la société Conan Properties International LLC.

Quand Marvel, en 1970, obtient la licence pour l'utilisation et l'édition du personnage, le scénariste Roy Thomas, envisage de confier les dessins à John Buscema ou à Gil Kane. Ce dernier fait le forcing pour se les voir confier mais le rédacteur en chef Stan Lee met son veto en indiquant qu'il ne souhaite pas mettre un de ses meilleurs artistes sur ce travail car le projet est trop risqué et peut s'arrêter à tout instant.

Plus tard Kane travaille sur Conan le barbare et cela est également un des plus gros succès de Marvel.

Fin de carrière

Pendant les années soixante-dix et les années quatre-vingt, Kane conçoit des personnages pour le studio de dessins animés Hanna-Barbera. En 1977 avec le scénariste Ron Goulart, il crée Star Hawks. Comic Strip paru dans les journaux jusqu’en 1981. En 1986 il fait une pige pour la série animée Superman puis en 1989, adapte en bandes dessinées un opéra de Richard Wagner, l'Anneau du Nibelung. Un de ces tout derniers travaux est un back-up de la mini-série Judgment Day par Awesome (1998). Il est également à noter que dans cette histoire, Gil Kane se met lui-même en scène. Il reçoit de nombreuses récompenses au cours des années, dont en 1971, 1972 et 1975 le prix du meilleur comics-book remis par la ‘National Cartoonists Society Awards’ Il reçoit également en 1971 le Shazam Award pour Blackmark, son ‘Graphic novel Paperback’.

Cet artiste éminemment prolifique, qui avait gagné bien plus que le respect de ses pairs, s’éteint le 31 janvier 2000 des suites d’un cancer. Il a été incinéré à Aventura en Floride.

Biographie sélective

  • Adventures of Rex the Wonderdog #3, #4, #5, #6, #7, #10, #34, #35, #36, #37, #38, #39, #40, #41, #42, #43, #44, #45, #46.
  • All-Star Western (1°) #58, #59, #60, #61, #62, #62, #63, #64, #65, #66, #67, #68, #69, #70, #71, #72, #73, #74, #75, #76, #77, #78, #79, #80, #81, #82, #83, #84.
  • Amazing Spider-Man (1°) #89, #90, #91, #92, #96, #97, #98, #99, #100, #101, #102, #103, #104, #105, #120, #121, #122, #123, #124, #150.
  • Atom (1°) #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12, #13, #14, #15, #16, #17, #18, #19, #20, #21, #22, #23, #24, #25, #26, #27, #28, #29, #30, #31, #32, #33, #34, #35, #36, #37.
  • Captain Marvel (1°) #17 #18 #19 #20 #21.
  • Conan the barbarian #17 #18 #127 #128 #129 #130 #131 #132 #133 #134.
  • Daredevil (1°) #141 #147 #148 #151.
  • Detective Comics #368 #370 #371 #372 #373 #374 #384 #385 #388 à #407.
  • Green Lantern (1°) #1 à #23, #27 #38 #30 #34 #37 à #45, #47 à #61, #68 à #75, #156, #177 #184.
  • Marvel Fanfare (1°) #8 à #11 ; Marvel Team-Up (1°) #4, #5, #6, #13, #14, #16, #17, #18, #19, #23.
  • Micronauts (1°) #38 #40 à #45
  • Mystery in Space (1°) #3 à #5, #12 à #16, #18 à #43, #47 #50 #53 #54 #59 #60 #61 #67 #100 à #102
  • Showcase #22 à #24, #34 à #36.
  • Strange Adventures #25 à #28, #31, #35 à #37, #73 à #79, #81, #83, #106, #108, #113, #124, #138 #146, #148, #151, #153, #154, #157, #159, #173, #174, #176, #179, #182, #184, #185, #186.
  • T.H.U.N.D.E.R. Agents #1 ; Tales of Suspense #88 à #91 ;
  • Tales to Astonish (1°) #88 à #91.
  • Teen Titans (1°) #19, #22, #23, #24.
  • Warlock (1°) #1, #2, #3, #4, #5, #6.

Auteur de l'article