Jorge Domenech

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

JORGE DOMENECH alias JORDOM est né en 1931 en Espagne.

Il débute dès l’âge de 17 ans dans la BD et le dessin animé.

Il dessine d’abord La Panda dans Nicolas puis signe Neron y Cesar en 1952 dans Trampolin avant de partir pour Paris en 1957 où il et entame une collaboration avec le groupe Bonne Presse, signant Jordom.

On retrouve ses bandes dans Rallye Jeunesse, Cœurs Vaillants (Le héros de l’ouest sur un texte de Guy Hempay, 1962), le petit format Panter Blak (Dakota Hors série) avec Mike Trade en 1957, Bayard (Jehan), Lisette, Pistolin, Record (où il poursuit Jehan) et Pilote en 1960-61 ou Pépito et Monty (1959-60) dans lesquels il reprend Valentin en alternance avec Raymond Maric.

On retiendra qu’il a travaillé dans Vaillant avec René Goscinny en 1960 sur Boniface et Anatole.

Pour Le Pèlerin, il illustre Du Riffifi chez le Baron (1958), Allo la terre... ici Ullis (1960) puis Jep Reporter avec Olivé entre 1964 et 1972.

Dans les années 60, il dessine pour Opera Mundi et l’agence Mondial presse avec La comtesse de Rudolstadt (456 planches !), poursuit la série britannique Les démons de la route dans le pocket Erik le viking (SFPI) en 1964, dessine dans Lisette Magazine (« Comment est né le Coca-Cola », 1967, « Le prisonnier félon » in n°11,1967). La décennie suivante, il reprend Le Père Boileau de Jacques Ouvrard dans le Pèlerin (en 1971) et on le retrouve au sommaire de J2 Magazine (Sophie en 1972), d’Amis-Coop, Marius entre 1967 et 1977 (nombreux récits pour adultes et illustrations diverses) et La moto.

En 1975, il signe sous le pseudonyme de Soler dans le mensuel Emmanuelle Le palais des plaisirs (texte de Truchaud) qui met en scène la troublante Carlotta.

De 1977 à 1983, pour Télé-Junior, il adapte le fameux dessin animé japonais Goldorak et les séries télévisées, Holmes et Yoyo ou Les drôles de dames.

En 1976-78, il dessine pour les éditions Chancerel des bandes didactiques (un album est sorti en 1978 : Le maquillage) qu’on peut retrouver dans les pockets des éditions Lug au cours des années 80 (bandes bouche-trou : comment piloter une moto, jouer au tennis, les échecs, etc.) avant qu’il ne se consacre au dessin animé en 1981 et ne prenne sa retraite en 1991...

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet