Lucho Olivera

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Olivera.jpg


Luis « LUCHO » OLIVERA est un dessinateur argentin né à Corrientes le 25 mai 1942.

Il avait débuté en 1962 pour "Vea y lea" et "Leoplan" puis réalisé plusieurs couvertures pour "Hora Cero" et "Frontera". Il a publié sa première BD , Legion Extranjera en 1964 dans "Misterix" puis a enchaîné avec de nombreux récits sans personnage fixe pour l’éditeur Columba. En 1967, il créa graphiquement dans la revue D’Artagnan le héros sumérien antique borgne Nippur de Lagash (Kyrn) avec le prolifique scénariste Robin Wood qu’il dessina jusqu’en 1972 avant que d’autres artistes comme Enrique Villagran, Mulko ou Jorge Zaffino ne perpétuent jusqu’à nos jours cette œuvre très populaire en Argentine et publiée en France dans les petits formats Akim n° 347 à 357 et Ivanhoé n°190 à 198 (le héros fera la couverture du n°192 !). Olivera entreprit ensuite l’ambitieuse série Gilgamesh el immortal (publiée en Italie par Eura Editoriale dans Skorpio, Euracomix...) puis succéda brièvement en 1975 au fameux Jose Luis Salinas sur une bande sportive pour le King Feature Syndicate, Dick el artillero sur des textes de Grassi, (Gunner il cannnionere en italien qu’on a pu lire dans des pockets des éditions des Remparts sous le titre « Dick l’artilleur »). Il a aussi dessiné pour la Fleetway de Londres quelques récits de guerre et travaillé pour Roger King Produciones avec Ray Collins sur Mars and Marcia et avec Roger King sur Sun’s son. Mais l’essentiel de son travail, il l’a surtout destiné aux éditions Record avec essentiellement des récits de SF ou d’Héroic Fantasy : Yo Ciborg (avec Grassi), Galaxia Cero, Ronar, Planeta Rojo... En Italie, les diverses revues d’Eura Editoriale telles que Lanciostory, Skorpio, L’Eternauta ou Euracomix ont publié ces nombreuses bandes de Lucho Olivera entre les années 80 et 2000 ; citons pêle-mêle (titres en italien) Martan, Mondo senza ombre, La vita quotidiana del conte Dracula, Carico Misterioso, Nel Ventre Del Narciso, Siamo tornati, L'Incubo, Invasione - Il Racconto Di Mr. Smith, Uccidete Einstein!, L’orologio dell’eternita, I successori, Etica Parte Seconda; Reincarnazione, Diretta Sui Vostri Schermi, L'Eternità E L'Istante; Ultimo Giorno Di Caccia, Risveglio, Il suicidio, Limite Esteriore, Ride Bene..., Primizie, Sfiga, Servizio Speciale, L'Ignorante, Rham L'Assassino, L'amico di Ronnel, Il debito di Anders, La Vocazione Di Hulm, Quella Lunga Quinta Corsa, Io Posso, Sono Il Re, Il più stupido del reame, Lascia fare alla nonna, Tre Ragazze Sole, Joan Parker, Ti Riscrivo La Vita, L'Idolo, dono dello scrittore, Infinito, L'Ultimo Numero, Incarico di fiducia, La soluzione perfetta, Vincitore E Il Vinto, Il Volto Del Nemico, Quattro Regni, Regina Madre, Il Cacciatore Di Draghi, Missione Compiuta, Quegli Dei Imbroglioni, Mendicante E Il Principe, Il Giuramento, A Senso Unico, Gli Eroi, Jenny E La Bestia, Le Pietre Crepuscolari, Quei Soldi Che Vanno E Vengono, Paranoia, Dietro Le Mura Del Palazzo, Vanessa E' Tornata, Le maschere della vita, Oreste e lo spartano, Gardar (texte de Turnelli dans Lanciostory n°32, 1995), etc.

Olivera est mort le 11 novembre 2005 à Buenos Aires, à l’âge de 63 ans.

Bibliographie

  • Dictionnaire encyclopédique des héros et auteurs de BD tome 3 de Filipinni

Liens externes

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet