Mike Maltese

De Pimpf Wiki
Révision datée du 1 mars 2008 à 15:08 par Kastet (discussion | contributions) (Nouvelle page : '''MICHAEL (Mike) MALTESE''' est né le 06 février 1908 dans le Lower East Side, un quartier populaire de New York. Il a connu une très riche carrière de « screenwriter » pour d...)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MICHAEL (Mike) MALTESE est né le 06 février 1908 dans le Lower East Side, un quartier populaire de New York. Il a connu une très riche carrière de « screenwriter » pour des centaines de dessins animés durant l’âge d’or du genre aux USA, notamment pour la Warner Bros. Il débute au studio de Terry Toons puis Max Fleisher à New York en 1935 comme peintre sur Celluloïd, animateur assistant et même cameraman. Durant la dépression, il émigre avec sa femme en Californie dans l’espoir d’être engagé chez Disney. En attendant, il trouve en 1937 une place temporaire chez Warner où finalement il restera 20 ans ! Il est très rapidement intégré au département écriture (en 1939) aux côtés de Jack Miller ou Tedd Pierce (qui a créé Speedy Gonzales) et travaille avec la plupart des réalisateurs, notamment Friz Freleng (entre 1941 et 1948) et Tex Avery (« The Heckling hare », 1941) mais son travail le plus mémorable, il le réalise aux côtés de Chuck Jones avec lequel il va oeuvrer presque exclusivement de 1946 à 1958 : il devient avec Tedd Pierce et Warren Foster l’un des trois principaux screenwriters de la Warner Bros des années 30 à 60 (soit l’âge d’or de cette maison de « caractériels »). Il créé la plupart des personnages les plus populaires de la Warner dont Yosemite Sam en 1945 dans un dessin animé (« Hare Triggers ») réalisé par Freleng dont il prétend s’être inspiré pour ce colérique personnage, Pépé le putois (Pepe le pew) en 1945 dans « Odor-able kitty » (réalisé par Chuck Jones), Road Runner et Wil E. Coyote en 1949, Michigan J. Frog dans « One froggy evening » de Chuck Jones en 1955, etc. Il a travaillé sur Sniffles (1943),les souris Hubie and Bertie entre 1943 et 1951 (il a même prêté sa voix à Hubie dans un cartoon de 1943), Daffy Duck (1945-53), Bugs Bunny (1945-47), Tweety (notamment « Tweety Pie » qui remporte un oscar en 1947), The three bears (1948-51), Porky Pig (1949) et combien d’autres dessins animés sans stars ! On lui doit parmi les meilleurs dessins animés de la Warner comme The rabbit of Seville, Froggy evening, Duck Amuck, Duck Dodgers in the 241/2 century en 1953, savoureuse parodie de Buck Rogers, What’s Opera, Doc ? pour Chuck Jones en 1957 et For scentimental reasons qui rafle un Oscar. Il a aussi travaillé pour Walter Lantz en 1954-55 (notamment sur Wooddy Woodpecker, par exemple sur « Private eye pooch » en 1955), le plus souvent pour le réalisateur Paul J. Smith et parfois Tex Avery : il y créé le personnage de Sugarfoot the horse en 1954. Il a aussi écrit nombre de chansons pour les dessins animés, notamment de la Warner (sortis en disques dès 1950). Il quitte la Warner en 1958 pour rejoindre la MGM où il travaille sur Tom et Jerry entre 1964 et 1967, toujours avec Jones ! et le studio d’Hanna Barbera où il aide à la création de séries animées diffusées en prime-time à la télévision comme The Flintstones, Huckleberry Hound, Yogi Bear et Quick-Draw Mc graw, à la tête du département écriture pendant 5 ans (notons qu’il avait déjà travaillé pour la télévision pour les studios Screen Gems de la Colombia à la fin des années 40). Il rédige des scénarios pour les Comic Book de Gold key en 1972-73, notamment l’adaptation en bande dessinée de son Road Runner avec son complice Alvarado au dessin, Super Goof (« Blank deposit » avec Alvarado en 1972), Bugs Bunny, Daffy Duck, Pink panther and the inspector, Porky Pig, Tweety and Sylvester, Woody Woodpecker et il se retire en 1973. Il sort de sa retraite une dernière fois en 1979, pour travailler à nouveau avec Chuck Jones sur une séquelle de Duck Dodgers et une nouvelle série du Road Runner. Il est décédé en 1981.

Fabrice Castanet