Mort Meskin

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Meskin.jpg


Mort Meskin est un dessinateur américain est né le 30 mai 1916 à Brooklyn.

Il débute au studio Eisner-Iger sur Sheena avec Will Eisner pour la revue "Jumbo".

Entre 1940 et 1942, il travaille pour MLJ (future Archie Comics) dans "Pep Comics", "Zip Comics", "Blue Ribbon Comics", "Shiels-Wizard Comics" et "Top-Noth Comics".

En 1941, il entame une longue collaboration avec DC Comics, dessinant dans "Leading Comics" (1941-42), "More Fun Comics" (1942-46), "Adventure Comics" (1942-48), "Action Comics" (1945-46) où il créé la série The Vigilante, dans "Sensation Comics" (1947), "Western Comics" (1948), "Gangbusters" (1949-58), il dessine les séries Billy Gunn (1941), Black Star (1942), Stuff, the Chinatown Kid (1942), Johnny Quick, Wildcat, Starman ou Cave Carson (1962).

Il réalise également de nombreux récits complets de guerre, d’horreur, romantiques ou fantastiques dans "Our army at war" (1954), "Star spangled War stories" (1954-56), "All American men at war" (1954-56), "House of Mystery" (1954-75), "Showcase" (1956), "Secret Hearts" (1956-57), "My Greatest Adventure" (1956-63), "Tales of the Unexpected" (1956-66), "House of Secrets" (1957-65), "The Brave and the Bold" (1962), "Girl’s romances" (1964), "Strange Adventures" (1964-65), "Mistery in Space", "The Unexpected" (1971-74), "Weird War tales" (1972), "Wanted the World’s most dangerous Villains" (1972-73) tandis que côté super-héros, il signe des épisodes de The Flash entre 1966 et 1975, quelques crayonnées de Batman (1972), The Doom Patrol (La Patrouille Z, 1973) et The Justice League of America en 1974.

Avec l’encreur Jerry Robinson, il créé The Black Terror, The Fighting Yank pour Ned Pines’ Standard Publishing et dessine Golden lad (1945-46), Green Lama (1946) ou Atoman pour Spark Publications.

Dans les années 40-50, il signe de nombreux récits d’horreur, de romance ou de guerre mais également des récits basées sur des faits réels pour Real Fact chez DC avec Joe Simon et Jack Kirby.

Avec Kirby et Simon, il travaille également dans "Boys’ Ranch" pour Harvey en 1950-51 ; pour ce même éditeur, il signe des épisodes de Black Cat en 1954 et dessine dans "Chamber of Chills" (1954), "Alaming tales" (1957) et "Race for the Moon" (1958).

Pour Prize, il dessine dans Prize Comics Western entre 1949 et 1956, "Black Magic" de 1950 à 1954, "Headline Comics" entre 1951 et 1956, "Justice traps the Guilty" (1953-54) et "Frankenstein Comics" (1953-56). Plus brièvement, il a dessiné pour Crestwood dans "Young romances" de 1949 à 1952, pour Avon dans "Witchcraft" en 1952 et pour Marvel, dans "Strange Tales" en 1956.

Finalement, il a abandonné la bande dessinée pour la télévision (publicité) et le cinéma (storyboard), avant de prendre sa retraite en 1982.

Il réalisera tout de même Seduction of the Innocent pour Eclipse en 1985.

En France, on peut retrouver certaines des ses planches dans des revues Artima, notamment dans Big Boy et Big Boss à partir de 1957. Son héros le plus connu est alors Mark Merlin.

Il est décédé en avril 1995.

Liens externes

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet