Nova

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
NOVA
Éditeur Lug/Semic
Date de début février 1978
Date de fin mai 1998
Numéro de fin 233
Nb Pages 68 à 96
Nb Recueils 70
Collection Comics

NOVA est une revue de l'éditeur Lug/Semic dans la collection Comics.

233 numéros de février 1978 à mai 1998.

Séries : l'Araignée, les 4 Fantastiques, le Surfer d'Argent (réédition des 1ers Strange et Fantask)

Super Etoile de la BD

C'est ainsi que la page du sommaire présente la nouvelle revue mensuelle format 14X22 couverture souple et dos piqué. trois séries au menu

Cette dernière série n'aura jamais le succès attendu et sera supprimée par l'éditeur Américain au numéro 26 avant une ultime apparition (du moins à l'époque) dans la série les Quatre Fantastique dans le numéro 27 de la revue. Un Marvel two in one où il est en vedette avec la chose sera proposé dans les N°35 et 36 à la place de Spider-Man.

Le règne des Fantastiques

La série qui succède à Nova au numéro 28 n'est autre que la première série historique Marvel : Les Quatre Fantastiques (Fantastic Four) qui avait eu en France un parcours un peu chaotique entre Fantask (Lug), Marvel (Lug) et la publication en album géant trimestriel par la suite. Leur venue va décevoir un peu les Fans avec le format plutôt réduit de la revue mais quoi qu'il en soit, le succès sera là et un second épisode de la série sera publié à partir du numéro 63 opérant du même coup une transformation de la revue à dos carré et couverture rigide apparus au 62.

Les séries accompagnatrices

Aux côtés des mastodontes que sont Les Fantastiques et Spider-Man, Le surfer d'Argent accompagne un temps rendant la revue semblable à Fantask. mais l'éxilé de l'espace arrive à la fin de ses rééditions au numéro 33.

Pour le remplacer Spider Woman du numéro 34 au 79. La revue va ensuite avoir une période de flotement où vont se succéder des titres précédemment publiés dans Spécial Strange. Marvel Two in one du 80 au 85 puis Marvel Team Up du 86 au 87 et un épisode de La Chose au 88.

A partir du numéro 89, c'est Iron Man qui arrive en provenance de Strange jusqu'au 118 en déménageant une nouvelle fois dans sa revue originale.

Retour à la composition Fantask gràce au Surfer d'Argent dans une toute nouvelle série au numéro 119.

C'est ainsi que la revue passe aux mains de Semic au numéro 132.

Semic où la continuité

L'arrivée de l'éditeur scandinave ne change rien dans un premier temps et seul le fait que la série des Fantastiques a regagnée son retard sur l'édition Américaine va obliger Semic à trouver une quatrième série à la place du second épisode du quatuor.

Ce sera Miss Hulk (She-Hulk) qui sera présente des numéros 152 à 192.

Nova devient un grand

Au numéro 193 de février 1994, la revue prend la taille de ces ainées Strange, Spécial Strange et Titans mais y perd une série. Ce sera donc à trois comme au début que se poursuivra l'aventure éditoriale.

Les trois séries (Fantastic Four, Spider-Man et Silver Surfer) seront accompagnées, crossover oblige par diverses autres séries Marvel dans quelques numéros mais c'est ces dernières qui clotureront l'ère Marvel chez Semic au numéro 227 de décembre 1996.

Wildstorm la tempète finale

On peut dire que la perte de la licence Marvel fut pour Semic un coup dur dont il ne remit vraiment jamais. Pariant sur la notoriété des noms de ses revues, il avait lancé déjà Strange en mars 1997 avec du matériel DC Comics. En décembre de la même année, il ressucite Titans et Nova avec du matériel venant d'Image Comics, jeune éditeur Américain regroupant plusieurs pointures venues des deux grands éditeurs US.

Pour la revue qui nous interesse, il s'agit du studio Wildstorm dirigé par Jim Lee. Nous retrouvons quatre séries dont deux était déjà publiées dans des bimestriels à leur nom en format Version Intégrale.

Semic s'apercevra très vite qu'un nom ne suffit pas à faire venir le lectorat et la fin est inévitable. Pour Nova, ce sera en mai 1998 au numéro 233.

Séries

...

Auteur de l'article

  • Dominik Vallet