Raffaele Paparella

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Raffaele Paparella est né le 26 décembre 1915 à Milan.


RaffaelePaparella.jpg


Les débuts

Il débute comme illustrateur sportif en 1936 dans "l'Asso Sportivo" puis dans "La Piccola Italiana". A partir de 1940, il dessine pour "Il Vittorioso", notamment Marco Valli (publié chez nous dans Crack en 1950), I tri gigli (1941), Il segredo di Yuma en 1945 (Le secret de Yuma, traduit dans Heroic (grand format) puis réédité dans Aigle Noir), Big Bill (1946-50), I ragazzi di Piazza Cinquecento en 1945 (texte de M. Bonnano), Il terrore del Colorado (traduit dans Crack) et Ted en 1948, des séries quasiment toutes écrites par G.L Bonneli et des dizaines d'autres séries réalistes d'aventures ou de westerns jusqu'en 1963 (dont certaines sont publiées dans divers fascicules Impéria).

Topolino et l'Audace

Paparella travaille également pour Topolino (Cabiria en 1943, la reprise de La compagnia dei Sette en 1948, Satana del Universo en 1948-49, etc.), l'Audace (notamment I conquistari dello spazio en 1941-42, I crociati en 1941, etc.) et il adapte des œuvres de Salgari, le célèbre écrivain italien comme Capitan Tempesta en 1948-49 (publié en France sous le titre " Le capitaine tempête " dans Super Boy).

Le succès

En 1949, il crée Pecos Bill pour Mondadori avec le scénariste Guido Martina qui connait un incroyable succès en Italie (paru en France, notamment dans la revue homonyme aux éditions Mon Journal, Jeunesse et Vacances ou chez Sagédition). De 1952 à 1955, il dessine Kid Oklahoma toujours sur des textes de Martina (également traduit dans des fascicules de Sagédition).

En 1956, il dessine Dyno pour Mondadori (publiée dans Archie n°12-13 en France)

Marché étranger

De 1955 à 1965, il fournit des bandes pour les éditions Araldo, dirigées par Sergio Bonelli mais également pour la Grande Bretagne : Buck John, Kit Carson, Davy Crockett (Caribou en France), John Steel, Spy-13 (X-13) pour Cow-Boy Comics (parus aux éditions Impéria en France) et Robin Hood pour Thriller Comics (Oliver aux éditions Impéria en France).

Les éditions Lug

Après 1965, il produit de nombreuses séries directement pour les éditions LUG jusqu'à sa retraite à la fin des années 80, et parmi lesquelles on retiendra :

  • Le Tocard Gang (Zembla et Nevada)
  • Benny des marais sur scénario de Maurizio Torelli, sa plus longue série, parue dans Spécial Zembla n°12-67 de 1966 à 1981
  • Lucifer(scénario de Gazzarri)(Nevada 271-278, Blek 373 à 378) qui retrace avec humour les savoureuses tribulations d'un ange renvoyé sur terre pour y faire des B.A, s'il veut regagner le paradis
  • SOS TRIO (scénario de Maurizio Torelli )(Rodéo 463-474) ou les aventures d'une agence de détectives, dont le chef est aveugle.

Parmi ses autres séries, citons en vrac :

  • Face d'ange (Spécial Rodéo 29-31), série d'espionnage de facture classique
  • Boyday (Spécial Zembla 1 à 3), la lutte d'un attorney général contre le crime
  • Super Bill (Spécial Zembla n° 49 et 50 ) ou les aventures d'un petit génie
  • Billy Boy (Zembla, Spécial Zembla )
  • J.B et Cie (Nevada 278, Album Kiwi 24-26 ) ou les déboires d'un charcutier apprenti James Bond dus à son homonymie avec le fameux 007
  • Les Chineurs (Zembla 192-197)
  • Babette, jeune fashion-victim (scénario Pier Carpi)(Nevada 294-300, Yuma 2-9 )
  • Les persécutés, de la SF au far-west (Kiwi 462-467, Spécial Rodéo 115-116, Spécial Kiwi 114 à 116)
  • Ring Joe et Franck Hale (scénario Gazzarri), deux séries sur le monde de la boxe (Rodéo)
  • Robertino (scénario de Attilio Mazzanti)(Rodéo)
  • Meteor Boy (scénario Maurizio Torelli)
  • Captain Tom et Cie (scénario Torelli)(Nevada)
  • Fung (scénario Frescura)
  • Madison Bill : aventures à Chicago pendant la prohibition (Zembla 17 à 22)
  • Rip Mc Queen (scénario Torelli)
  • Capitaine Tiger (scénario Torelli)(Zembla 224 à 243, Kiwi) qui relate les voyages humoristiques et mouvementés du capitaine Tiger et de son frère Storm habitants de Papeete
  • Dyno
  • Johnny Boy
  • Oncle Rufus (Spécial Kiwi 60-61)
  • Pied à la planche (Dan Dair n°10-12)

...et de nombreux " one shot " comme La montagne de la mort (Spécial Zembla 11 et Mustang 52), Les trois pendus (Spécial Kiwi 34), L'avocat des pauvres (Spécial Zembla n°10 et Mustang), Mission très dangereuse (Spécial Zembla 14), Une martingale infaillible (Spécial Zembla 32), L'évadé de la dernière heure (Spécial Kiwi 90), L'étoile en toc (Spécial Kiwi), Le dernier message (Spécial Kiwi n°18), Etoile en toc (Spécial Kiwi 31), Brigade Anti-Gang (Spécial Rodéo 21), Carnaby Street (Spécial Rodéo n°40)...

Sagédition

Il a fourni au moins un récit à cet autre éditeur français : Les tuniques rouges : à la frontière, publié dans Aigle Noir n°30 (1963).

La retraite

A la fin des années 80, Paparella se retire à Biella, dans la région piémontaise jusqu'à sa mort en 2001.

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet