René Pellos

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pellos.jpg

René Pellos (pseudonyme de René Pellarin) est né le 22 janvier 1900 à Lyon.

A l'âge de quatre ans, ses parents partent vivre en Suisse. Passionné de dessin, il crée son propre journal au titre changeant : "Le tas de blagues", "Mille gueules" ou "Piouit", mais il arrête le jour où les autorités lui mettent une amende pour défaut d'autorisation de publication. Il entre aux Beaux-Arts de Genève qu'il quitte après la première leçon.

Dès l'âge de 16 ans, il collabore au périodique humoristique suisse "Le Gugusse". En 1924, il participe aux Jeux Olympiques de Paris pour les épreuves de javelot, du lancer dupoids et du 800 m. Il s'installe à Paris en 1930 et devient dessinateur pour la presse sportive : "Match l'intransigeant" de 1931 à 1939, "Cahiers de la France sportive" en 1941, "Sport digest" de 1949 à 1952, "Miroir-Sprint" de 1949 à 1971, "Sport-Mondial" de 1956 à 1967. Une de ses grandes passions étant le Tour de France. Vent d'Ouest a même récemment réédité un recueil de ses dessins de l'époque.

Il se lance dans la bande dessinée en 1937 avec "Futuropolis" paru dans "Junior". Une série de SF inspirée par le "Métropolisé de Fritz Lang que certains considèrent comme son chef d'oeuvre. A la même époque, il anime également "Monsieur Petipon" et "Jean-Jacques Ardent". En 1946, il dessine "Atomas" pour l'hebdomadaire "Mon Journal" sur des scénarios de Robert Charroux. Il prétend même en avoir eu l'idée seul mais cela semble peu probable. La même année, il anime la tarzanide féminine "Durga Rani" pour la revue "Fillette" et collabore à de nombreux journaux pour créer de nombreux héros, tels Chouchou, Kid Pêche, Compagnon Michel.

il reprend le célèbre trio des "Pieds Nickelés" créé par Louis Forton de 1948 à 1981 et en dessinera des dizaines d'albums sur des scénarios de Roland de Montaubert pour des journaux comme "Junior", "Lejournal des Pieds Nickelés" ou "Trio". Il leur donnera un graphisme plus dynamique même si les récits étaient bridés par la fameuse loi de protection de la jeunesse de 1949.

Dans les années 60 à 80, on le retrouve dans quantité de titres comme "Coq Hardi", "Coeurs Vaillants" ou même "Pilote". Surnommé le "roi René", autant en référence à son immense talent qu'à sa propension naturelle à une certaine paresse. En 1981, il se retire à Mougins, près de Cannes.

Il reçoit le prix Haga en 1974 et le Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1976 pour l'ensemble de son oeuvre. En 1980, il reçoit la médaille d'or de la ville d'Angoulême et dessine l'affiche du festival de 1981.

Il meurt le 8 avril 1998 à l'âge de 98 ans.

Séries

La Bibliographie de Pellos remplit plus de dix pages; citons :

Liens externes

Auteurs de l'article

  • Dominik Vallet