Roger Mas

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mas.jpg

ROGER MAS, de son vrai nom Roger Masmontiel, est né à Paris le 17 mai 1924.

Pendant la guerre, il publie sa première illustration dans Allo 18, une revue de pompiers. Tout en étant employé dans une banque parisienne, il succède à Arnal sur Gavroche et G. Latine dans Avant Garde et sur Becdor le petit Canard dans L’Humanité et l’Humanité dimanche (1948-51), avant de reprendre la bande quotidienne de Pif le chien, fin 1948 à la demande d’Arnal surchargé de travail, d’abord en alternance et sans signer, puis dès 1950 en solo sous la signature de R. Mas dans l’Humanité puis Pif Poche. Il dessine également Pif et compagnie (et de nombreuses couvertures) dans Vaillant, Le Journal de Pif et Pif Gadget de 1958 à 1976. Entre-temps, il quittera enfin son guichet en 1953, pour ne plus vivre que de sa plume. Il dessinera le strip quotidien de Pif dans l’Humanité jusqu’en 1986 ! Au total, il aura dessiné plus de 11000 bandes ! On peut retrouver sa signature dans un album broché de Pif : Le cadeau de Pif (1965). Il est celui qui donna un fils à Pif, Pifou qui aura plus tard sa série propre jusqu’en 1972 (quelques albums sont parus : Histoires Inédites avec Pifou en 1965 aux éditions Vaillant, Glop, Glop, Gloper en 1986 et Histoires de rire en 1987, aux éditions Messidor-la-Farandole). Il créé également, le personnage de Spoutnik l’ourson (dans l’Humanité Dimanche de 1958 à 1964), celui de Tounet le petit garçon (dans Les aventures de Pif le chien) et quelques autres moins importants comme Barbichette en 1948 et Anatole en 1950. Il délaisse ensuite Pif pour se consacrer à sa propre série Léo bête à part de 1969 à 1986, parfois assisté de Jean Sanitas pour les textes (on peut le retrouver dans l’album Pifou, Léo et Cie aux éditions Mozaïque, 1993). Il illustre brièvement Placid et Muzo en 1974 et Hercule en 1984. R Mas aura ainsi presque exclusivement travaillé pour les éditions Vaillant, si l’on excepte sa brève série Késako (texte de Jean Sanitas) pour Le Journal de Tintin entre 1969 et 1970.

Auteur de l'article

  • Fabrice Castanet