Santo d'Amico

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Santino d'Amico est un dessinateur italien né le 11 décembre 1927 à Syracuse en Italie.

Il passe son enfance à Rome.

Après le lycée artistique, il suit les cours de la faculté d'architecture à partir de 1948 puis la quitte pour se former au studio de Saro Bellomia qui le présente à l'éditeur de "Il Giornalino". Dès lors, il propose ses premiers travaux et commence à travailler pour Il Giornalino avec Caccia al Capodoglio (1949) puis des adaptations littéraires comme Sigfrid, Capitani Coragiosi (Capitaine Courageux), Capitaine de 15 ans, Quo Vadis, La vallée des dinosaures, Les Vikings ou Guglielmo Tell.

Au début des années 50, il produit une trentaine d'épisodes de Dray Tigre pour l'éditeur Fantera (une création de Buzelli).

Dans ces mêmes années 50, on le retrouve au sommaire de "Capitan Walter" : il y dessine notamment L’ultimo schiavo/Le dernier esclave au n°54, en 1954, traduit dans Sciuscia nouvelle série n°95-96 (Sagédition).

Il publie aussi pour les éditions Paoline et Il Vittorioso (où il rencontre Roberto Diso) pour qui il réalisera Na'Gambia (dans Garry en 1958), Squadriglia acrobatica ou Speron d'Oro (Eperon d'or dans Rintintin et Rusty vedettes TV en France).

En 1965, il commence une longue collaboration avec Roberto Diso en créant Atoman contro Killer qui durera jusqu'en 1966. Pour "Il Vittorioso", ils réaliseront ensemble Jolly qui sera adapté dans plusieurs pays. Le duo travaillera également pour d'autres journaux affiliés à "Il Vittorioso" comme "Capitan Walter" ou "Il Pionniers".

En 1954, il attaque le marché britannique en travaillant pour la 'Fleetway' puis quelques années plus tard via le studio Roy d'Ami avec des bandes de guerre, assisté de Roberto Diso (cf. Impéria).

Mais l'auteur est plus connu pour son travail pour le marché français, en particulier dans les petits formats avec sa reprise en 1962 de Perceval créé par René Bastard dans En Garde. En 1964, il créera avec Roberto Diso le personnage de Dan Panther qui durera jusqu'en 1969. En 1965, Santo d'Amico, toujours secondé par Diso, reprendra Lancelot dans la revue éponyme. Un personnage qu'il dessinera jusqu'en 1987 en illustrant la grande majorité des couvertures, même s'il fut assisté de Gaspare de Fiore et d'Alessandro Chiarolla.

Au début des années 60, il dessine L'aigle des mers paru dans "Il Giornalino" et traduit dans Pirates N°26.

Ensuite, il illustrera 40 épisodes du Phantom (Le Fantôme) et quelques récits complets à la fin des années 60 (publiés aux éditions des Remparts comme Le trésor des Antilles, un récit de 1957 publié dans Le Fantôme Aventures Américaines n°375 en 1971) avant de travailler à nouveau pour "Il Giornalino" jusqu'en 1975 (illustrations principalement et séries comme L'aigle des mers ou Borea, pirata dell'Egeo ). Toujours dans les années 70, il publie plusieurs récits érotiques dans "Thrilling", "Sade", "Jacula" ou "Messalina" (cf.Elvifrance)

La décennie suivante, il travaille surtout pour Eura Editoriale dans Skorpio, notamment. Puis, il se consacre à l'illustration dans de nombreux magazines pour la jeunesse...

Il a aussi enseigné durant une quinzaine d'années à la Scuola Parificata dell'Intituto San Paolo de Rome.

Il quitte définitivement le monde des artistes le 25 octobre 1995 à Rome.

Auteurs de l'article

  • Dominik Vallet
  • Fabrice Castanet