Strange (Lug)

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
STRANGE
Éditeur Lug/Semic
Date de début janvier 1970
Date de fin mars 1998
Numéro de fin 335
Nb Pages 80
Nb Recueils 104
Collection Comics
© Lug

Strange est un magazine de bandes dessinées publié de janvier 1970 à décembre 1996, puis de mai 1997 à mars 1998 par les éditions Lug, puis par les éditions Semic.

Cette bande dessinée de type Comics a été publiée en petit format 14x20 cm (en bichromie verte et rouge), puis, à partir du numéro 11, en format 18x26 cm. Cette revue, contrairement à son aînée Fantask et à sa "petite soeur" Marvel a connu une très grande longévité.

Les débuts

La série débute avec 4 séries phares : les X-Men, Iron Man, Daredevil et Le Surfeur d'Argent. Elle réussit à s'implanter dans le lectorat malgré une censure très présente. C'est cette même censure qui a, entre autres, entraîné la fin de la revue Fantask. Le Surfeur d'Argent s'arrête au numéro 15, la série étant stoppée aux USA, et est remplacée par Ka-Zar puis rapidement par Spider-Man au 18 qui deviendra véritablement le fer de lance de la revue.

La stabilité

La série Les X-Men s'arrête au numéro 63. Nos mutants sont remplacés par Captain Marvel jusqu'au n°89 puis par Les Eternels pour quatre numéros (arrétés par la censure). A partir du n°94, on va retrouver, et ce pour une longue période : Daredevil, Iron Man et deux épisodes de Spider-Man, réduisant ainsi le retard avec la publication américaine. Seuls les numéros 121 et 122 font exceptions. Le premier propose une aventure du Valet de Cœur et le second un Marvel Team Up mettant en vedette La torche Humaine et Thor.

A noter aussi qu'Iron Man sera absent des numéros 67 à 74 remplacé par Iron Fist.

Le retour à quatre séries

A partir du numéro 133, la revue retrouve quatre séries au programme avec l'arrivée de Rom le Chevalier de l'espace jusqu'au 178. Cette série déjà fortement modifiée par l'éditeur de peur de la censure ne peut éviter de la supprimer lorsqu'elle basculera vers l'horreur.

Cette période est aussi très chaotique au niveau de la publications des séries qui passent toutes à 22 pages au lieu de 17 obligeant dans un premier temps, l'éditeur à couper les épisodes de Daredevil en deux à partir du numéro 143. La charge des fans sera telle que très vite, Lug décidera de couper à tour de rôle les épisodes des quatre séries avant de finalement opter par une augmentation de pages au 179.

C'est dans ce numéro que nous découvrons la Division Alpha. Les quatre séries complètes seront ainsi au programme jusqu'au 185.

Allées et venues des séries d'origines

Iron Man est le premier à déménager au 186 dans la revue Nova pour permettre à l'éditeur de proposer comme quelques années auparavent un second épisode de Spider-Man.

Cette situation se prolonge jusqu'au 210 (à part les 201 et 202 qui contenaient un crossover X-Men / Division Alpha dans lequel arrive la série Les Défenseurs.

Après avoir hérité de deux épisodes dans le 211, Daredevil, la dernière série présente depuis le numéro 1 disparait à son tour. Jugé trop violente, elle poursuivra sa route dans la collection Version Intégrale.

Dans le même numéro arrivent Les Vengeurs fraichement débarqués de la revue Ombrax Saga qui vient de tirer sa révérence.

Alors que l'on pense que la revue est ainsi stabilisée, la surpise est grande au numéro 216 puisqu'Iron Man est de retour et éjecte ainsi Les Défenseurs.

C'est sous cette forme que l'aventure se termine chez Lug au numéro 228 qui réserve un épisodes des Quatre Fantastiques servant à introduire la série Facteur X.

Semic ou la stabilité retrouvée

Iron Man, Spider-Man, Division Alpha et Les Vengeurs sont donc les quatre séries solidement installées lorsque Semic reprend l'affaire en main. Si il arrive qu'il en manque une dans certains numéros, c'est parce qu'une autre a un double épisode.

C'est la Division Alpha qui est la première à quitter la revue en étant remplacé par Namor au numéro 255. Il y restera jusqu'au 302.

Après un numéro 303 quasiment consacré à Iron Man, la nouvelle série débarque au 304 et il s'agit de Deadpool qui reste finalement peu de temps avant d'être à son tour remplacé au 314 par Nick Fury qui disparait au 317.

Jusqu'au dernier numéro estampillé Marvel, le 324, Les séries se succéderont au rythme des nombreux crossover de l'époque.

La fin

Les éditions Semic perdent les droits d'adaptation et de diffusion du matériel Marvel en décembre 1996. La diffusion s'arrête en janvier, puis reprend en mai 1997 avec des personnages de la maison d'édition DC Comics. La revue, faute de succès, s'arrêtera en mars 1998, confirmant encore une fois la difficulté d'éditer des histoires de comics en France.

La revue Strange est quasiment devenue mythique et les premiers numéros sont extrêmement recherchés sur le marché de l'occasion, donc très chers.

En 2007, le collectif Organic Comix a relancé Strange, prenant soin au passage, pour ne pas heurter les fans, de redémarrer la revue sous une double numérotation, le numéro 1 étant aussi le numéro 336. Cette nouvelle série connaît une diffusion restreinte en boutiques spécialisées.

Les séries parues dans Strange (non exhaustif)

Période Marvel (1970 à 1996)

Période DC (1997-1998)

Le journal des fans de Strange

Liens Externes

Auteur de l'article