Tom Gill

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Gill.jpg


Le dessinateur américain TOM GILL, connu pour avoir illustré le fameux Lone Ranger pendant plus de 20 ans est né en mai 1913 à Brooklyn où il a passé toute son enfance, soit bien loin des grands espaces de l’ouest qu’il dessinera ensuite avec talent. A ses débuts, en 1943, il intègre le staff du "New York Daily News" où il dessine la première carte relatant l’attaque Japonaise de Pearl Harbor.

Il illustre ensuite des livres d’enfants puis pour Novelty Press des bandes dans "Target Comics" et des épisodes de Blue Bolt entre 1943 et 1946 dans le Comic Book éponyme de Joe Simon et Jack Kirby dont il réalise également des couvertures.

En 1947, il travaille brièvement dans la revue catholique "Topix". Par ailleurs, il écrit et dessine les strips de Flower Potts de 1946 à 1949 pour le "New York Herald Tribune" et divers récits pour les journaux.

A partir de 1948-49, Gill se tourne résolument vers le comic book en free-lance, illustrant la bible, des récits d’amour, de guerre, etc.

L’année 1950 marque le tournant de sa carrière : il est choisi par la Western Publishing (Dell puis Gold Key) pour adapter en comic book le mythique Lone Ranger (il le dessinera jusque dans les années 70!), sur des textes de Paul S. Newman (et parfois Gaylord Dubois). Il fonde alors le studio Tom Gill avec des assistants comme Jim Christiansen pour le suppléer. Le Lone Ranger est un héros très populaire aux Etats-Unis : ce ranger masqué d’un loup noir, accompagné du fidèle indien Tonto et de son cheval Silver a été créé en 1933 pour une émission de radio par Francis H. Striker et adapté en comic strip 5 ans plus tard par Ed Kressy puis surtout Charles Flanders. Il a été publié en France dans Jumbo, Donald, Hop-La...Par la suite, il est le héros de nombreux serials et d’une série télévisée dont s’inspire le comic book. On peut lire en France les aventures du cavalier masqué par Tom Gill dans les revues de Sagédition comme Le Roi de la prairie ou Roy Rogers.

Toujours pour la Western Publishing, Gill dessine Hi-Ho Silver (Cyclone, le cheval du Lone Ranger, également publié par Sagédition..., Gill était d’ailleurs connu pour dessiner les chevaux avec talent : avant cela, avait-il coutume de rappeler, il avait acheté pour 1 dollar et bien étudié le livre «How to Draw Horses: It's Fun and It's Easy »!), Fury en 1962, un autre fameux étalon inspiré d’une série télévisée (publié notamment dans Pépito), Indian Chief en 1954, Cisco Kid en 1956, Cheyenne (1956-61), Sherlock Holmes avec Charles Verral (1957), divers récits dans "March of Comics" et "Four Color" entre 1958 et 1962 dont les adaptations du western Last train from Gun Hill en 1959 (texte de G. Dubois) ou du film The story of Ruth en 1960 (texte de Dubois), l’adaptation de la série télévisée Bonanza (avec Dubois) d’abord dans "Four Color" à partir de 1960 puis dans son propre titre, Bonanza de 1962 à 1970 (32 numéros). En France, la série est éditée par Sagédition dans la revue "Bonanza" entre 1965 et 1974, dans la Collection Vedettes TV (1976 et 1979) et dans Rintintin et Rusty de 1976 à 1984 (rééditions). Suivent Bedrock Barnes un spin-of de Bonanza, "Boris Karloff Tales of Mistery" à partir de 1962, Twillight Zone (1962-72), Runaway dans "Movie Classics" en 1965, l’adaptation du film Those magnificant men in their flying machines en 1965, The Man from Uncle en 1966, divers récits dans "Ripley’s believe it or not" entre 1966 et 1979, le super héros The Owl sur des textes de Jerry «  Superman » Siegel en 1967-68, The Time Tunnel (Au coeur du temps dans Bonanza chez Sagédition) en 1967, différentes histoires dans "Mistery Comics Digest" de 1972 à 1975...

Pour l’éditeur Timely Books (futur Marvel), Tom Gill a dessiné au début des années 50 Kent Blake, The Apache Kid, Red Warrior (1951) et Wild Western (1952).

Pour Toby Press, il anime le western Billy the Kid en 1951. Pour Charlton, il a signé divers récits dans "Haunted love" (1973-75), "Many Ghosts of Dr Graves" (1973-75), "Ghost Manor" en 1973, "Ghostly Haunts", "Ghostly Tales" (1973-84) et "Haunted" de 1975 à 1984.

Pour Marvel Comic Group, il dessine Western GunFighters en 1972, Tales of the mysterious travelers avec Dikto et en 1973-74, Skull the destroyer en 1974, des récits dans "Marvel two in-one" en 1979 et "What if ?" en 1979-80.

Dans les années 80, il travaille pour les éditions First sur des titres du scénariste Peter B. Gillis : Mars en 1984, Starlayer en 1984-85, First Adventures en 1986 et Grimjack en 1987.

Pour DC, il illustre Tailgunner Jo en 1988-89.

A la fin des années 80, il travaille à nouveau pour Marvel sur Dr Strange (1988-89) et Avengers Stoplight (1989).

A partir de 1947, il devint professeur à la "School of Visual Art" et certains de ses étudiants l’ont assisté avant de voler de leurs propres ailes tels Joe Sinnott, Herb Trimpe ou encore John Verpoorten.

Tom Gill est décédé le 17 octobre 2005 à l’âge de 92 ans, d’une crise cardiaque à son domicile de Croton-on-Hudson à New-York. Il laisse une veuve, Patricia (Trish), une fille Nancy Zaglaluer, un fils, Tom, quatre petits-enfants et trois arrières petits-enfants.

Liens externes

Auteur de l'article

  • Fabrice castanet