John Tartaglione

De Pimpf Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Tartaglione.jpg


John Tartaglione (1921 - 14 Novembre 2003) « Tartag », ainsi que ses amis le surnommaient, est un dessinateur américain.

Il a appris son métier en fréquentant le « Pratt Institute » et « Traphagen School of Fashion ».

Il est arrivé dans le monde des comics en 1941 en travaillant par intermittence pour Harvey Comics puis pour divers éditeurs jusqu'en 1954 où son travail sera enfin reconnu avec des travaux pour « Atlas Comics » dans «  Journey into Mystery » ou « Spellbound ». Il illustrera également des « Romance Comics » pour ce même éditeur qui deviendra ensuite « Marvel », mais aussi pour « DC ». On faisait souvent appel à lui pour les projets religieux ou éducatifs

Dans les années 60, il réalisera surtout des illustrations et des travaux pour « Dell Comics » comme « Burke's law », « Ben Casey » ou la biographie de John Kennedy et Lyndon Johnson. A la fin des sixties, il reviendra chez Marvel où il encrera Werner Roth sur les X-Men, Gene Colan sur Daredevil ou Dick Ayers sur Sgt Fury. A cette époque, on le voit aussi encrer « Rawhide Kid » sur des textes de Larry Lieber (le frère de Stan Lee) ou dessiner « La Grande Victoire » d'après G.A. Henty (écrivain du XIXe siècle) pour la deuxième série des Classiques Illustrés publiée par Williams. Ce récit relatant la guerre de 30 ans ayant eu lieu de 1618 à 1648 était même un des rares inédits de cette revue. Là encore, chaque fois qu'un projet ressortissant plus ou moins à l'éducatif ou au religieux, on faisait appel à lui et c'est ainsi qu'il dessina en 1982 la biographie du jeune pape de l'époque : Jean-Paul II. On fit encore appel à lui pour un ouvrage sur Mère Thérésa. Alors qu'il travaillait pour Marvel, il s'occupait aussi des couleurs pour Harvey Comics et publiait des strips comme « Apartment 3-G » pour des journaux. Plus récemment, il se consacrait essentiellement au portrait et à la peinture à l'huile.

Auteur méconnu, mais non dénué de talent au parcours atypique, voilà ce qui pourrait résumer sa carrière.

Bibliographie

Auteur de l'article

  • Franck Anger